Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 16 juillet 2020

Le remontage

En juillet 2009, j'ai terminé la partie démontage. Sauf nécessité, je ne compte pas démonter les trains roulants ou le moteur. Je commence par des opérations simples comme la refection du carburateur ou de la pompe à essence. Dans la rubrique "technique "du site, j'ai développé sous la forme d'un document word, la révision de ces 2 éléments en suivant les instructions du manuel des réparations.

[ Image avant] [ Image après] [ Image ]

Puis nettoyage du reservoir avec la méthode classique de la bétonnière. Le reservoir a tourné ainsi, lesté de gravier et de chaines, pendant plusieurs heures. J'ai eu la surprise de découvrir que le reservoir était compartimenté : il m'a fallu un certain temps pour sortir quelques cailloux récalcitrants du compartiment gauche. Il ne restera plus qu'à traiter l'intérieur avec de la résine.

[ Image ]

Etape suivante : révision de la direction. C'est un peu plus technique mais tout en restant largement à la portée d'un débutant en mécanique auto. Là aussi j'ai explicité l'opération dans la rubrique "technique"

[ Image ]

Le compartiment moteur était dans un triste état... Dans un premier temps, décapage complet : c'est un travail rébarbatif, voire pénible, heureusement ça ne prend que quelques heures

[ Image ]

Une traction avant façon Christo

[ Image ]

Une cabine de peinture rudimentaire, avec son groupe aspirant

[ Image ] [ Image ]

Ma première expérience de peintre en carrosserie: bof, pas terrible,...
mais je me dis que je ne pourrais que progresser dans ce domaine.

[ Image ]

en noir, c'est quand même mieux !

[ Image ]

Lorsque j'ai acquis la voiture, la calandre portait des chevrons chromés à simple nervure, dans un triste état. Or d'octobre 35 à janvier 39, Citroën équipait ses véhicules de chevrons plats peints. Pour respecter l'origine, je recherchais vainement, à chaque bourse de véhicules anciens, ces fameux chevrons plats . C'est une fois de plus grâce au forum GMT que le problème a été règlé. En effet, un passionné belge, membre du forum s'est aimablement proposé de nous fournir les profilés conformes à l'origine, et ne nécessitant que le façonnage des extrémités . Quelques heures de pliage et d'ajustage plus tard voici le résultat . Evidemment ça manque encore un peu de peinture, mais cela se fera en 2010. Merci à Gégé et à son complice Michel.

dans la rubrique "technique" du site un petit document explicite la mise en forme des extrémités

[ Image ] [ Image ]

Ma boîte de vitesse étant défectueuse, et devait donc, contrairement à mon idée de départ, faire l'objet d'une révision. Mais entretemps, j'avais eu l'occasion d'acquérir un ensemble moteur-boîte pour un prix minime

[ Image ] [ Image ]

En effet la boîte défectueuse datait de 1950, comme je cherche à "trente-huitiser" mon véhicule, cette nouvelle boîte tombait littéralement du ciel. La décision était prise de restaurer cette dernière, le travail de démontage et de remontage étant à priori les mêmes.

Cliquez ici pour découvrir le reportage consacré à la restauration ( du moins le début)

En attendant les pièces pour rénover la boite, je commence à décaper les jantesavec un décapeur thermique et une spatule pour enlever le plus gros. Ces dernières ont été peintes au moins 3 fois. Difficile dans ces conditions de retrouver la couleur originelle, jaune d'or.

[ Image ] [ Image ] [ Image ] [ Image ]

la suite en 2010

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 2.6 ms