Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Sommaire : page 1   page 2   page 4  

Année 2013 (page3 )

On continue avec le remontage du carburateur. Celui ci était monté sans écran de protection

[ Image ]

J'ai trouvé, en bourse d'échanges, un écran avec son revêtement en amiante .Remarquez que les trous de fixation sont disposés dans le sens de la largeur , alors que les vis de fixation du sabot de carburateur sont disposées longitudinalement) . Je n'ai pas trouvé, malgré mes recherches en bourse ou chez les revendeurs patentés, d'écran compatible .Il a donc fallu une petite adaptation .

[ Image ] [ Image ]

J'avais acheté un matériau thermique dans une grande surface de bricolage pour remplacer l'amiante . Ce matériau est peut être très bon pour la plomberie, mais pour servir d'écran thermique de carburateur, il n'est pas idéal : manquant de souplesse, s'effritant facilement, je le déconseille pour ce genre d'usage . Je préfère ne pas montrer le résultat sur l'écran

[ Image ]

Le carburateur en place, il faut ensuite monter la tringlerie de commande . Je pense qu'il s'agit, tout comme la pipe d'admission, d'un accessoire , pour adapter un carburateur vertical .

[ Image ] [ Image ]

Une nouvelle adaptation s'avère alors nécessaire sur l'écran, pour permettre le passage d'un élément de commande. Je comprends maintenant pourquoi le carburateur avait été monté sans écran !

[ Image ]

Quelques photos de l'ensemble monté.

[ Image ] [ Image ]

Et 2 autres pour les détails .

[ Image ] [ Image ]

Il ne manque plus que le ressort de rappel de la biellette de commande .

[ Image ]

Sans le ressort à gauche, en place à droite . Pas facile avec des gros doigts, une pince à becs fins s'impose ici .

[ Image ] [ Image ]

Vu par en dessous, on voit mieux .

[ Image ]

On passe maintenant à la pompe à essence, révisée en 2009 comme le carburateur. Elle commençait à prendre un peu la poussière . C'est une SEV, un rien anachronique pour un véhicule de 1938 .

[ Image ]

A l'époque lointaine , où la voiture roulait, un décanteur était monté sur le carburateur . Je n'ai pas de photos de cet élément en place .

[ Image ]

Une photo, "empruntée" à un site de vente bien connu, le montre en place sur un carburateur horizontal . Ce document me laisse penser qu'à l'origine, alors que la voiture était équipée d'un tel carburateur horizontal, ce décanteur devait y être aussi .

[ Image ]

Un petit bobo à réparer .

[ Image ] [ Image ]

Une vis à tête hexagonale, et quelques traits de scie et de lime plus tard, une refabrication maison .

[ Image ]

L'essence des "trente glorieuses" a laissé quelques traces sur le joint en liège et le tamis

[ Image ] [ Image ]

mais ce dépôt n'est pas très adhérent.

[ Image ] [ Image ]

Les pièces sont nettoyées, le joint en liège vient de chez R.... .

[ Image ]

L'ensemble est remonté .

[ Image ]

Le tuyau qui reliait la pompe à essence au carburateur . Il présente une courbure peu orthodoxe

[ Image ] [ Image ]

La pompe à essence, elle aussi était montée sans écran thermique . J'en ai acquis en bourse d'échanges, mais celui ci présentait des plis qui me semblaient peu conformes à l'origine . Comme la 7 n'en possèdait pas non plus, j'en ai acheté un deuxième, qui présentait le même profil . Cela doit donc bien être d'origine .

[ Image ] [ Image ]

J'ai racheté un autre matériau anticalorique . Ce produit , à base de fibre de silice aiguilletée est parfaitement adapté à la confection d'écran thermique : il ne s'écrase pas, ne se disloque ou ne s'éffiloche pas . Je ne peux que le recommander . Trouvé chez L...y- M..... .

[ Image ] [ Image ]

L'écran est revêtu . Sur la photo, isolant thermique est trop près du joint, j'ai dû enlever encore environ 1 cm sur la découpe intérieure (pas de photo de la version finale) . J'ai découpé dans la même feuille, le revêtement thermique de l'écran de la dynamo

[ Image ]

On passe au montage sur le bloc moteur . De L'Hermétic, un joint entre le bloc et l'écran, un autre entre l'écran et la pompe à essence

[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]

Il ne restait plus que la pompe à mettre. En raccordant le tuyau en cuivre sur la pompe, j'ai serré un poil trop fort et ainsi abîmé le taraudage dans le zamac de la pompe . J'ai dû adapter un raccord en laiton d'un diamètre supérieur . Pas vraiment d'origine, mais comme ce ne sera pas la pompe à essence définitive, ce n'est pas très grave .

[ Image ] [ Image ]

J'ai fabriqué un nouveau tube de liaison entre pompe à essence et carburateur . Ne sachant pas le cheminement exact de ce tube sur les Traction d'avant-guerre, qui plus est équipée d'un carburateur vertical, j'ai essayé d'adapter ce que j'avais vu ici et là . Quoiqu'il en soit, ce tube lui aussi sera remplacé, lorsque la voiture retrouvera son moteur pré-perfo avec son carburateur horizontal 30 DHT et et sa pompe Guiot .

[ Image ] [ Image ]

Le coude (ou plutôt l'épingle à cheveux) à la sortie de la pompe à essence, m'a donné du fil ( du tube ?) à retordre . Pas facile à faire sans écraser le tube

[ Image ]

La vis du raccord Banjo sur le décanteur ; le tamis a besoin d'un petit nettoyage . Surprise , sur la vis, il y a 2 trous d'entrée

[ Image ] [ Image ]

Le carburateur monté, il faut remettre en place , la commande de starter ( pas d'origine sur un modèle de 38, mais bien souvent adapté dans la vie de la voiture) et celle du démarreur . La photo montre la situation jusqu'en 2009 : bouton de démarreur associé à un relais et tirette de starter d'après guerre .

[ Image ]

J'ai récupéré 2 tirettes avec des boutons ronds, provenant vraisemblablement d'une 2 CV, marquées D et S . Le pourtour chromé de ces boutons est sertià l'arrière .

[ Image ] [ Image ]

Avec un ciseau à bois bien affuté, on soulève délicatement la collerette jusqu'à dégager la partie centrale .

[ Image ] [ Image ]

On peut alors récupérer les disques cartonnés

[ Image ] [ Image ]

Je pensais que ce serait un jeu d'enfant d'imprimer un disque adapté . Pas évident de trouver la bonne taille du texte, mais le gros problème c'est d'obtenir un noir profond . Malgré différents essais sur des imprimantes laser ou jet d'encre, le résultat n'est pas à la hauteur de mes attentes . Comme de toute façon, je ne suis pas sûr du texte affiché sur le bouton ( les avis divergent même parmi les plus érudits ), j'attendrai de refaire les boutons de la 7 ( dégradés au point d'être illisibles, sinon ils m'auraient servi de référence ) pour éventuellement refaire ceux ci .

[ Image ]

On resertit la collerette

[ Image ]

Il ne reste plus qu'à mettre en place

[ Image ]

Le résultat sur la planche de bord .

[ Image ]

Et à l'autre extrémité des tirettes

[ Image ] [ Image ]

On change un peu : nettoyage et décapage du radiateur, détartré depuis 3 ans maintenant . Les boites à eau sont visiblement en laiton et le faisceau en cuivre .

[ Image ]

Puis mise en peinture : j'ai employé de la peinture haute température en bombe . On verra bien si cette peinture tient dans le temps .

[ Image ]

Le silencieux d'échappement était tombé en poussière sous la voiture, pendant sa longue période de sommeil . C'est en découvrant le tas de rouille qui s'était formé sous le réservoir, que j'avais pris conscience de la dégradation lente et silencieuse du véhicule . Le lien ci dessous ouvre la page consacrée à la rénovation de la ligne d'échappement , qui a elle aussi réservé quelques surprises .

[ Image ]

Cliquez sur le lien suivant pour voir le document . Réfection de l'échappement

Dernier élément important à remettre en état pour enfin pouvoir démarrer ce moteur : l'allumeur. Les différentes phases de cette révision sont accessibles à partir du lien ci-dessous

[ Image ]

Cliquez sur le lien suivant pour voir le document . Révision de l'allumeur

la suite sur la page 4: ici

retour à la page 2: ici

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 5.07 ms