Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Rénovation d'un carburateur horizontal 30 DHT ( page 2)

directement vers : page 1    

En démontant le carburateur suivant, une autre surprise .

[ Image ]

L'axe a été rebagué . Vu l'état dans lequel se trouvait le carburateur, cette opération doit remonter à quelques décennies .

[ Image ] [ Image ]

Au vu des mesures, il n'est plus question d'utiliser l'axe en cote réparation 8,5 .

[ Image ] [ Image ]

La solution, une fois de plus , se trouvait sur internet . J'étais tombé, un peu par hasard sur le site d'un particulier , spécialiste des carburateurs, qui décrit une technique de réparation utilisant des bagues serties de 10 mm en laiton . Cliquez sur le lien ci dessous :

Le site du vide-garage

Il ne reste plus qu'à mettre en oeuvre la technique . Première étape , trouver du tube laiton de 8X10 . C'est apparemment un matériau assez courant dans le monde du modélisme . Il faut découper 2 tronçons à une longueur un peu supérieure à celle des alésages du carburateur .

[ Image ] [ Image ]

Ensuite se procurer un axe neuf . Celui ci vient d'un fournisseur bien connu de l'Ain et a l'avantage d'être en cote d'origine 8 mm . Il est même livré avec son papillon .

[ Image ]

Ensuite, perçage par étapes , et un côté après l'autre, jusqu'à 9,8 mm.

[ Image ] [ Image ]

Puis passage de l'alésoir de 10 mm . Mise en place des bagues avec un peu d'araldite . Pour finir passage de l'alésoir de 8 mm

[ Image ] [ Image ]

Contrairement à l'axe de 8,5 évoqué plus haut, ce nouvel axe rentre et tourne parfaitement dans l'alésage . Par contre , impossible de faire rentrer le papillon dans le corps du carburateur . Mais bon sang, mais c'est bien sûr... l'axe de refabrication avec son papillon est prévu pour un 32 PBIC, donc diamètre intérieur du passage de gaz 32 mm alors que pour un 30 DHt c'est evidemment 30 mm . Placés côte à côte, la différence entre les 2 types de papillon apparait .

[ Image ]

Quelques mesures pour en avoir le coeur net . D'abord le papillon d'origine . Encore une découverte pour moi, ce n'est pas un disque

[ Image ] [ Image ]

Même constat pour le disque de refabrication, aux dimensions près .

[ Image ] [ Image ]

La solution est donc de monter le papillon d'origine sur l'axe refabriqué, mais il subsiste un problème : le papillon d'origine est un peu plus épais et ne rentre pas dans l'axe refabriqué

[ Image ] [ Image ]

Les perçages ne sont pas non plus superposables .

[ Image ]

Finalement après avoir rectifié légèrement les 2 faces du papillon, ovalisé les trous de fixation , et en forçant un peu , le papillon finit par rentrer

[ Image ]

Montage à blanc, avec un témoin pour s'assurer de la bonne orientation de l'axe

[ Image ] [ Image ]

On peut alors réduire l'axe .

[ Image ] [ Image ]

Le remontage peut maintenant commencer . Avant cela, une petite photo d'un éclaté de carburateur DHT 30 , avec ses 67 pièces, à la manière Solex

[ Image ] [ Image ]

Vue d'ensemble sur les buses et gicleurs correspondant à un DHT pour une 11 .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Et aussi les autres éléments amovibles en laiton .

[ Image ]

Commençons par habiller la cuve . D'abord le gicleur de ralenti calibré à 055

[ Image ]

Puis le gicleur de starter de 140

[ Image ] [ Image ]

et pour finir le gicleur principal , valeur 130 .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Evidemment , on n'oublie pas le flotteur, valeur 26 g .

[ Image ]

On continue avec le couvercle . Mise en place du calibreur d'air . C'est le seul élément sur lequel aucune indication chiffrée n'est gravée . D'après ce que j'ai pu lire à gauche et à droite, mais sans certitude aucune, pour cet élément le calibre correspond peu ou prou au diamètre de la lumière ,exprimé en centièmes de mm . Ne disposant d'aucun instrument de mesure adapté, j'ai opté pour une vérification grossière à l'aide de forets : le 1,5 mm passe sans problèmes, le 2 mm ne passe pas . Je ne dois pas être trop loin de la vérité !

[ Image ]

Mise en place du "poussoir de flotteur" et du pointeau de 1,5

[ Image ] [ Image ]

On revisse l'ajutage d'automaticité, calibre 230, sur le tube d'émulsion .

[ Image ]

Puis mise en place de la buse, valeur 26, qui est ensuite verrouillée par le tube d'émulsion .

[ Image ] [ Image ]

On en finit avec le couvercle, en posant la vis-raccord d'arrivée d'essence et son filtre

[ Image ]

On passe au starter : mise en place du gicleur d'air, calibré à 6 . Je n'ai trouvé sur tous les carburateurs que j'ai démontés que des gicleurs d'air de valeur inférieure . Le plus proche étant celui montré sur la photo de valeur 5,5 . J'aurais peut être l'occasion d'en trouver un lors des prochaines bourses d'échanges . Comme ce gicleur est facile d'accès, son remplacement ne posera pas de problèmes . A propos des glaces de starter, j'en ai observé certaines en laiton et d'autres en acier .

[ Image ] [ Image ]

Il ne reste plus qu'à assembler tous ces sous-ensembles

[ Image ]

Montage du starter sur le corps du carburateur

[ Image ]

puis fixation du couvercle sur le corps de carburateur

[ Image ] [ Image ]

Et pour finir fixer le tout sur la cuve

[ Image ]

Et voilà un premier carburateur remonté . Il ne demande qu'à reprendre du service

[ Image ]

Dans la foulée, remontage du deuxième carburateur . Il est complet , mais tous les gicleurs n'ont pas les valeurs préconisées , il restera donc un peu de travail pour le finir .

[ Image ]

Il va maintenant falloir faire preuve d'un peu de patience avant de les tester, le moteur qui doit les recevoir ( l'un ou l'autre) est encore en cours de rénovation .

[ Image ]

retour à la page 1 : page 1  

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 7.4 ms