Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

La pose de ceintures de sécurité

Lorsqu'on se promène dans un rassemblement de Traction, on peut se rendre compte que très peu d'entre elles ont été équipées de ceintures de sécurité. En effet, c'est seulement en 1970, que la législation a imposé à toutes les voitures neuves d'être pourvues de ceintures de sécurité , à trois points d'ancrage, aux places avant.

Est il pertinent de mettre en place , à postériori, un tel élément ? La question mérite d'être posée et suscite le débat parmi les amateurs d'anciennes, notamment sur le forum GMT .

[ Image ]
crédit photo : Jules Sylvestre B.M. Lyon.

Avant de me lancer ou non dans l'installation de ceintures, j'ai fait une synthèse des arguments des pro-ceintures et des anti-ceintures .

Eléments plaidant contre l'installation de ceintures de sécurité .

Fixer des ceintures de sécurité, suppose l'existence de points d'ancrage solides et étudiés à cet effet : la Traction en est dépourvue .

Fixer des ceintures de sécurité non prévues, revient à modifier les caractéristiques du véhicule . En cas d'accident grave, avec embrasement du véhicule, l'assurance pourrait faire jouer ce fait pour mettre en cause le propriétaire de la voiture .

En cas de choc violent , la sécurité passive de la Traction est telle ( moteur ou colonne de direction rentrant dans l'habitacle, absences de caissons déformables,...) que la ceinture n'apporte qu'une sécurité illusoire .

Poser des ceintures de sécurité oblige à les boucler, ce qui est vécu comme une privation de liberté .

Pour les tenants de l'origine, l'ajout de ceintures,totalement anachroniques, dénature l'aspect et l'esprit de la voiture .

Eléments plaidant pour l'installation de ceintures de sécurité .

Le risque d'éjection de la voiture , surtout aux places avant avec les portières "suicide" (= s'ouvrant vers l'avant) est réduit par le port de la ceinture.

Même si à des vitesses élevées , au delà de 50 km/h, la protection apportée par la ceinture apparait illusoire, en circulation urbaine ou semi-urbaine, elle peut permettre d'éviter des blessures invalidantes : choc du visage sur la molette de pare-brise ou du genou sur la vis papillon de la trappe de auvent ,...

La ceinture à l'arrière va empêcher la projection des passagers , notamment les enfants, sur les passagers avant.

Les Traction antérieures à novembre 49 sont équipées de sièges munis d'une barre chromée , appelées par les anciens "casse-dents". La ceinture de sécurité permet d'éviter aux passagers arrière d'être projetés sur ces barres .

Même en cas de chocs violents, les traumatismes subis par les occupants "ceinturés" de la voiture ne seront pas pire que s'ils n'avaient pas été attachés.

La ceinture de sécurité ne constitue evidemment pas une garantie absolue de sécurité, mais elle apporte un plus .

une ceinture qui cède, une fixation arrachée ou un pied de milieu plié auront quand même absorbé une partie de l'energie cinétique avant de céder

[ Image ]
crédit photo : Albert Ligny forum TU.

Ceinture or not ceinture ? .

Tous les arguments développés ci dessus sont recevables et respectables, c'est donc au propriétaire du véhicule de décider en toute conscience de la nécessité ou pas de l'installation de ceintures de sécurité . Personnellement, j'ai longuement hésité et dans un premier temps, j'avais renoncé à en mettre . J'ai finalement changé d'avis après une reflexion de ma chère et tendre moitié : " Comment, il n'y aura pas de ceintures de sécurité dans cette voiture ?" . J'ai réalisé à cette occasion qu'il fallait aussi prendre en compte l'aspect psychologique . La ceinture de sécurité est obligatoire depuis 1979 à l'avant et 1990 à l'arrière . Conduire sans ceinture nous ramène à un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre : celui qui a toujours roulé attaché, se sent mal à l'aise lorsqu'il ne l'est pas . Ma décision était prise, il y aura des ceintures de sécurité dans ma voiture .

Pour fixer ces ceintures de sécurité, je me suis fixé quelques contraintes.

- pas de soudure ou de percement afin que l'opération reste parfaitement réversible

- l'ensemble doit être facilement et rapidement démontable

- l'installation doit être la plus discrète possible

- quelques gestes simples doivent permettre d'en dérober la plus grande partie à la vue .

On commence par l'arrière . Il faut 3 points d'ancrage par ceinture. Au démontage, j'ai trouvé un certain nombre de trous percés dans la coque, dont je n'ai pas vu l'utilité .

[ Image ] [ Image ]

Sur l'entretoise qui relie la tablette arrière au passage de roue arrière, on trouve aussi des percements .

[ Image ] [ Image ]

L'idée est de se servir de ces trous pour fixer les ancrages . Tout d'abord , un fer plat de 40 x 8 pour servir de base.

[ Image ]

Un fer plat de 45 x 5 fera office de contre-plaque sous le plancher .

[ Image ]

Ensuite réalisation d'un gabarit correspondant à la courbure du caisson au dessus de l'essieu arrière.

[ Image ]

Ce gabarit sert ensuite à fabriquer une plaque et une contre-plaque.

[ Image ] [ Image ]

Soudure de l'ensemble . Un morceau de fer étiré de 35, taraudé à 10 x 150 servira de point d'ancrage central .

[ Image ] [ Image ]

Les pièces terminées ( j'ai oublié ici de mettre la contreplaque coudée) . Les têtes des vis de 10 x 150 sont soudées sur la contre-plaque pour les bloquer en rotation .

[ Image ] [ Image ]

Pour le point d'ancrage supérieur , c'est un peu plus compliqué. Découpe de quelques pièces dans du fer plat de 45 x 5 . Quelques points de soudure pour les assembler en vue de les ajuster sur place .

[ Image ] [ Image ]

Les 2 pièces droite et gauche sont terminées.

[ Image ]

Un peu de peinture antirouille .

[ Image ]

Mise en place sur le véhicule . Vue par au dessus ( dommage,la photo est un peu sombre) et par en dessous de la voiture

[ Image ] [ Image ]

Gros plan sur l'emplacement de l'enrouleur droit et gauche . Une berline légère étant strictement une voiture à 4 places assises, il n'y aura que deux ceintures à l'arrière .

[ Image ] [ Image ]

Les points d'ancrage supérieurs . Comme le carton d'habillage de custode va passer au dessus de cette pièce, il faut fixer le retour à angle droit avec un vis à tête fraisée

[ Image ] [ Image ]

Mise en place des enrouleurs qui proviennent d'une 406 . Attention pour qu'un enrouleur fonctionne , il faut respecter une position donnée . Dans mon cas,les enrouleurs arrière doivent être posés horizontalement, alors que les enrouleurs avant doivent être placés en position verticale . A l'avant ,j'ai mis une vis de 10 x 150 , à l'arrière , deux vis de 6 x 100

[ Image ] [ Image ]

On peut trouver des informations sur le fonctionnement d'un enrouleur, par exemple ICI

Fixation sur le point d'ancrage supérieur .

[ Image ] [ Image ]

Les boucles sont elles aussi fixées.

[ Image ]

vue d'ensemble avant mise en place de l'habillage et des sièges.

[ Image ]

Comme l'enrouleur se trouve dans le coffre, il ne faudrait pas qu'un bagage ou tout autre objet vienne contrarier son bon fonctionnement . Il faut donc le protèger . Je décide de confectionner un boitier à partir d'une tôle de récupération, ici un boitier d'ordinateur .

[ Image ] [ Image ]

Quelques pliages et quelques rivets ( j'avais la flemme de souder) .

[ Image ] [ Image ]

J'avais conservé quelques chutes de feutrine lors de l'habillage du coffre, elles vont trouver leur utilité ici .

[ Image ]

C'est en place, la languette est juste glissée sous la moquette . Vu côté habitacle,

[ Image ] [ Image ]

, ici vu côté coffre .

[ Image ] [ Image ]

Passons maintenant à l'avant. L'enrouleur et le point d'ancrage haut vont prendre place sur le pied de milieu . Cet élément ne possède évidemment pas les renforts qui s'imposent pour fixer des ceintures . L'idée est donc de prendre appui sur les charnières de portes qui sont fixées par une vis et un écrou de 10x150 . Une solution , à mon avis simple et élégante, est de remplacer l'écrou par un manchon taraudé adapté . Merci à Yann30 du forum GMT pour cette idée .

[ Image ]

J'ai confectionné ces manchons dans du fer hexagonal ( ça permet de visser avec une clé à douille) de 27 . Comme on le voit sur les photos, la longueur est variable . La partie hexagonale affleure à raz du pied de milieu . La partie décolletée ( diamètre 20 ici) dépasse de 3 mm soit l'épaisseur du carton d'habillage du pied de milieu . Les longueurs totales vont de 38 mm à 43 mm . Ces pièces sont taraudés à 10 x 150.

[ Image ] [ Image ]

Les manchons sont vissés sur les charnières . En plus de la rondelle fendue, j'ai mis du frein filet . La craie verte que l'on voit ici sert à marquer la découpe dans le contreplaqué d'habillage . .

[ Image ]

c'est découpé

[ Image ]

et posé

[ Image ]

L'habillage en place, on peut fixer l'enrouleur et le point d'ancrage supérieur

[ Image ]

Les supports de siège vont faire office de points d'ancrage inférieurs . Le tunnel est soudé sur le plancher et renforcé à l'intérieur par des fers plats . Les supports sont fixés par des vis de 7 x 100 . Cela peut paraitre peu résistant aux yeux de certains, mais je rappelle que dans mon esprit , ces ceintures ne sont sensées être réellement utiles que pour des chocs à vitesse faible( inférieure à 50 km/h) . Au delà , ceintures ou pas ceintures, les conséquences d'un choc seront de toute façon graves .

[ Image ]

Sur les supports de chape,il y a un trou de diamètre 10

[ Image ]

La ceinture est fixée avec une vis et des écrous de 10 x 150 . Cette vis ne gêne en rien l'accès à la molette et le règlage en hauteur du siège

[ Image ] [ Image ]

C'est en place

[ Image ]

Les boucles de la ceinture sont fixés de la même manière sur la chape centrale . J'ai préféré monter des boucles de ceinture arrière pour les ceintures avant . En effet , les boucles de ceintures avant sont munies d'un prétensionneur à cartouche, qui ici serait de toute façon non fonctionnel, mais pour lequel il pourrait y avoir un risque de déclenchement intempestif .

[ Image ]

ça y est , la ceinture est bouclée

[ Image ]

En cas de besoin , les fixations des ceintures avant peuvent être facilement démontées . Mais les trous dans le tissu du pied de milieu resteront visibles . Pour les masquer, j'ai récupéré des caches en plastique . Façonnage pour obtenir un manchon de 8,5 mm de diamètre

[ Image ] [ Image ]

Habillage de la tête de ce cache avec le tissu ad hoc et un peu de colle néoprène.

[ Image ] [ Image ]

Maintenant , rien ne peut laisser penser qu'il y avait ici une ceinture de sécurité .

[ Image ]

L'habillage intérieur est maintenant posé, les sièges sont en place . A l'avant , les ceintures sont certes visibles , mais restent relativement discrètes .

[ Image ] [ Image ]

Sur une berline légère, il y a peine l'espace nécessaire entre les 2 sièges pour y faire passer les boucles de ceintures.

[ Image ] [ Image ]

A gauche , on est en configuration " ceintures en fonction" , à droite "ceintures escamotées"

[ Image ] [ Image ]

Dans le 2ème cas, je me suis contenté de dévisser l'ancrage supérieur et de cacher les boucles sous les sièges

[ Image ]

On passe à l'arrière : à gauche " ceintures en fonction" , à droite "ceintures escamotées"

[ Image ] [ Image ]

Le dossier de la banquette arrière et l'habillage du passage de roue sont en contact étroit et coincent la ceinture de sécurité au point que l'enrouleur à du mal à l'enrouler . Pour éviter le dysfonctionnement de la ceinture,j'ai confectionné un fourreau en tôle qui est simplement glissé entre dossier et passage de roue . Le fourreau reste coincé et ne bouge pas, la ceinture peut coulisser librement .

[ Image ] [ Image ]

[ Image ] [ Image ]

Pour conclure.

[ Image ]
crédit photo : inconnu -accident en Suisse- forum GMT.

A l'évidence, il faut reconnaitre que les Traction sont bien moins sécurisées que les voitures actuelles,et que même équipées de ceintures, elles resteront plus dangereuses à conduire qu'un véhicule moderne . Les accidents graves "à l'époque",quoique moins fréquents vu le nombre plus réduit de véhicules , étaient beaucoup plus traumatisants et la proportion de tués ou de blessés graves sur la route incomparablement plus importante qu'actuellement. Le conducteur d'une Traction , dans les conditions de circulation actuelle, doit donc prendre conscience qu'il assume une sérieuse responsabilité vis à vis de ses passagers (enfants, famille ,...) . Sans verser dans la psychose, il est certainement opportun d'en informer les occupants de la voiture . Le conducteur responsable, connaissant les limites et faiblesses de son véhicule , adaptera sa conduite et redoublera de prudence lors de ses sorties en ancienne .

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 4.75 ms