Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Rénovation d'un démarreur Citroën ( page2)

directement vers : page1    

Un peu de peinture avant le remontage .

[ Image ]

La lame de contact manquait sur ce démarreur . Le démarreur donneur de pièces a encore été mis à contribution .

[ Image ]

Après avoir fixé le palier arrière, il faut bloquer , à l'aide des ressorts,les balais en position "soulevés" afin de libérer l'espace pour le passage du collecteur

[ Image ]

au remontage, il ne faut pas oublier la rondelle de butée

[ Image ]

Il faut règler le jeu latéral entre 0,2 et 1,3 mm . On remonter le démarreur sans les rondelles de réglage avant . On place l'induit en butée arrière , puis en butée avant . Dans notre cas le jeu est de 5.15 - 2.24 = 2.91 . Il faut donc des rondelles de réglage d'une épaisseur totale comprise entre 1,6 et 2,7 mm .

[ Image ] [ Image ]

Repassons au premier démarreur pour le remontage du lanceur.

[ Image ]

Après avoir mis le jonc d'arrêt en attente sur le corps du lanceur, on peut fixer le ressort avec la vis sans tête . Attention à ne pas visser trop loin, la vis ne doit pas descendre dans l'alésage sous peine de ne plus pouvoir enfiler le lanceur sur l'axe

[ Image ] [ Image ]

J'ai retrouvé dans mon stock des arrêtoirs d'origine.

[ Image ]

La vis "à téton" de la douille d'entrainement était cassée à l'extrémité . Je continue à cannibaliser le démarreur donneur d'organes .

[ Image ]

Tous les éléments sont prêts . Après avoir replacé la clavette demi-lune, on enfile la douille d'entrainement

[ Image ] [ Image ]

Puis on fixe le ressort avec la vis à téton . A l'autre extrémité du ressort, on oriente la vis sans tête de manière à pouvoir introduire le jonc d'arrêt .On vérifie que le lanceur coulisse librement sur l'axe .

[ Image ] [ Image ]

On finit le travail en arrêtant les 2 vis . On n'oublie pas de lubrifier avec de l'huile fine et on vérifie que le pignon avance et revient sans points durs .

[ Image ]

Aucune difficulté pour la suite du remontage de ce démarreur. Blocage des balais avant remise en place du palier arrière, puis branchement des balais positifs sur les bobines inductrices

[ Image ] [ Image ]

Dernière étape, le remontage du contacteur . J'ai percé un trou de 4 mm à l'avant pour pouvoir y introduire un bâtonnet de brochette . Avec ce bâtonnet , on peut alors repousser la languette et assurer le contact manuellement . J'ai été amené à faire cette petite modification , suite à la rupture de la came ( évidemment une refabrication ) sur le démarreur actuel de la 11 . Cela évite de se retrouver alors dans le situation délicate de devoir démonter sur place le contacteur pour démarrer la voiture . Le bâtonnet de bois doit bien sûr être toujours disponible dans la boite à outils .

[ Image ]

Une came de refabrication et à côté une came d'origine , en relativement bon état . Je vais remonter cette dernière sur le deuxième démarreur, pour le premier, je n'ai pas le choix, ce sera une refabrication . Le trait rouge représente la languette, pour permettre de visualiser la position de la came en place .

[ Image ]

En comparant les pièces démontées sur plusieurs démarreurs, je me suis rendu compte qu'il y avait 2 types de ressorts de maintien de la came . Comme il ya des contacteurs "à gauche" et "à droite ", il y a des ressorts " à droite" et d'autres " à gauche"

[ Image ]

La tête "carrée" de la borne ayant bien souffert au cours des années de fonctionnement, je la remplace par une tête "rectangulaire" anachronique sur ce démarreur, mais en bien meilleur état.

[ Image ]

On prépare toutes les pièces . Sur cet éclaté, on peut voir les 23 pièces qui constituent le contacteur .

[ Image ]

Le remontage est plus facile et surtout plus sûr lorsqu'on a un modèle sous les yeux . Le contacteur donneur de pièces fera l'affaire ici .

[ Image ]

On commence le remontage par la remise en place de la borne . Le contact se faisant par au dessus, il faut tourner la meilleure face de la borne vers le haut du contacteur . C'est une des rares pièces sur Traction où l'on a recours à une rondelle crantée ( répertoriée 2573-S) en lieu et place d'une rondelle fendue .

[ Image ]

On passe à la came . On l'introduit sur son axe . Pas comme ça , malheureux, elle est à l'envers . A droite, c'est mieux, partie arrondie vers le bas, le petit trou du ressort vers l'avant .

[ Image ] [ Image ]

On met en place le ressort sur la came, la patte du ressort vers l'arrière . Ensuite on arme le ressort, en tournant avec une pince l'axe de la came. On pousse ensuite l'axe dans le deuxième trou du boitier . La came bute sur le fond du boitier et empêche le ressort de se désarmer .

[ Image ] [ Image ]

Il ne reste plus qu'à mettre en place le levier , en le positionnant à peu près à 45°

[ Image ] [ Image ]

Voilà, le premier contacteur est terminé .

[ Image ]

La cale de contacteur était en mauvais état ; j'ai retrouvé une bande de carton d'époque très semblable à l'original . L'original a servi de gabarit pour la découpe .

[ Image ]

Après avoir remonté le contacteur sur le démarreur, on peut procéder à un premier test . Au repos, le courant ne passe pas, en tirant sur le levier, ça passe .

[ Image ] [ Image ]

Et voilà un premier démarreur prêt à servir.

[ Image ]

On peut passer au contacteur de la première génération . Pour avoir un modèle j'ai démonté temporairement celui de la 7 .

[ Image ]

Sur ces modèles, quelques différences avec la version postérieure : l'axe de la came est arrêté par une goupille et le tube de maintien est fendu en 4 .

[ Image ]

Le ressort de maintien qui va bien et la came neuve

[ Image ] [ Image ]

On recommence pour ceux qui n'ont pas bien suivi : on introduit l'axe, puis la came correctement orientée, jusqu'à mi-course sur l'axe

[ Image ]

On enfile le ressort sur la came et l'axe et on le "bande" en tournant l'axe avec une pince .

[ Image ]

On pousse l'axe pour qu'il traverse le boitier . Sur la photo, il faut encore repousser la came sur l'axe, car elle n'est pas encore en butée sur l'axe .

[ Image ]

Il ne reste plus qu'à mettre le tube de maintien avec le levier .

[ Image ]

Voilà c'est fait

[ Image ] [ Image ]

Les 2 démarreurs sont terminés . Avant de les remiser provisoirement sur l'étagère, je vais les tester

[ Image ]

Je monte le premier démarreur sur le moteur qui est lui aussi quasiment terminé . Comme je ne dispose pas d'une deuxième batterie 6V, je branche le démarreur sur la batterie de la 11 avec des câbles de démarrage . Grosse déception pour moi, le démarreur tourne , mais le pignon du lanceur ne parvient pas à s'engrener dans la couronne du volant

[ Image ]

Dépité, je teste le deuxième démarreur ex situ . Catastrophe, il tourne lui aussi, mais le pignon du lanceur n'avance même pas sur l'axe . Je redémonte le premier démarreur pour dégraisser le lanceur et le huiler à minima . Le pignon coulisse pourtant parfaitement bien

[ Image ]

Mes câbles ont une section de 25 mm2 et la batterie est chargée à bloc . Le problème vient peut être des pinces, qui ne permettent pas une surface de contact suffisante .

[ Image ]

Je décide de "bricoler", des câbles plus adaptés . Dans un vieux câble de 5x 4 mm2, je découpe deux tronçons à la longueur minimale, 1 m et 1,5 m et je monte des cosses adaptées aux extrémités .

[ Image ] [ Image ]

Batterie et démarreur sont reliés . J'actionne le levier du contacteur , et miracle, le démarreur entraine le moteur . Le démarreur 2 est bon pour le service

[ Image ] [ Image ]

Sur ma lancée, je teste le démarreur à nez de bronze . Lui aussi entraine avec facilité le moteur . Je n'ai donc pas passé en vain de nombreuses heures à nettoyer et à rénover .

[ Image ]

Pourtant , en tournant autour du moteur, je me fais une nouvelle frayeur : De petites flaques d'huile sont visibles sur le sol, côté gauche . Bloc fendu, étanchéité mal faite,... sur le coup, les hypothèses les plus funestes me viennent à l'esprit

[ Image ]

Mais non malheureux , c'est beaucoup plus simple . Le tuyau d'arrivée d'huile sur la culasse n'est pas encore en place et l'huile s'est échappée par l'orifice sur le bloc . Je viens involontairement de faire d'une pierre deux coups : en testant le démarreur, j'ai aussi vérifié le bon fonctionnement de la pompe à huile au sein du bloc moteur .

[ Image ]

retour à la page 1 : page 1  

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 6.1 ms