Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

La boite de vitesse dans tous ses états

L'idée de réaliser cette page m'est venue lorsque je me suis décidé à rénover une deuxième boîte de vitesses ; celle-ci était destinée à être dans un premier temps, la boite provisoire de la 7 puis une boite de "secours" pour le cas où . J'avais souvent entendu ou lu l'expression "refaire une boite à partir de deux" . La question qui vient alors immédiatement : les éléments constitutifs d'une boite de vitesse sont ils identiques , ou pour le moins compatibles et interchangeables d'une boite à l'autre. Ce document se propose d'apporter quelques éléments de réponses .

Depuis que j'ai entrepris de restaurer la 11 et plus récemment la 7C, j'ai eu l'occasion d'observer et de démonter plusieurs exemplaires de boites de vitesses . Cela m'a donné l'occasion de découvrir un certain nombre de différences d'une boite à l'autre . Ces évolutions techniques sont pour la plupart détaillées dans les éditions successives du catalogue des pièces détachées . Cependant pour certaines d'entre elles , je n'ai relevé aucune indication dans ces documents de référence .

J'ai aussi pu me rendre compte que , d'une édition à l'autre du catalogue des pièces détachées ,certaines pièces , pourtant sans modification visible, se voyaient attribuer, des références différentes . Inversement , on peut aussi vérifier que certaines pièces, qui ont subi des remaniements significatifs, ont conservé la même référence .

Dans la suite de ce document, je vais exposer les différences que j'ai relevées . Cette liste n'est evidemment pas exhaustive, il y a encore bien d'autres subtilités , pour s'en convaincre , il suffit de voir les innombrables références qui apparaissent dans le catalogue des pièces détachées . Je n'ai pas limité mes observations à la boite de vitesse stricto sensu mais je les ai étendues aux organes attenants, carter d'embrayage et commande des fourchettes .

[ Image ]

Je n'évoque pas ici ( ou très peu) les premières boites de vitesses des années 34 et 35, car du fait de leur rareté, je n'ai guère eu l'occasion d'en observer . Elles présentent pourtant des différences notables , y compris jusqu'aux pignons, avec celles qui les ont remplacées . Jusqu'en mai 1935, les boites de vitesses sont de type A : cannelures de 24 mm pour l'arbre primaire et disque d'embrayage, cage de fixation du roulement avant d'arbre secondaire à 4 trous,alésage pour joint SPI de sorties de boite 76 mm . Après cette date, les boites sont de type B : cannelures de 25 mm pour l'arbre primaire et disque d'embrayage, cage de fixation du roulement avant d'arbre secondaire à 5 trous , alésage pour joint SPI de sorties de boite 83 mm

[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]

Le carter de boite

A partir de 1937,le dictionnaire des réparations indique 2 références : 500808 pour les boites de type A d'avant mai 1935 . Je n'ai pas de photos de ce type de carter . Comme les premiers mois de la production des Traction avant correspondaient à la mise au point de celles-ci, de nombreuses modifications se succédaient . La photo ci dessous montre un carter portant la référence 500320 qui a précédé la 500808 apparu avec la suspension Lemaire ( goujon de 8 au lieu de 7 pour la fixation du couvercle )

[ Image ]

Pour l'anecdote, on peut relever sur ce carter l'emplacement atypique du bouchon de remplissage d'huile .

[ Image ]

Bizarrement la 2ème référence, pour les boites de type B, varie en fonction de l'édition du catalogue des pièces détachées . Jusqu'en 1948 on peut lire 515703, puis 508002 en 1950, et enfin 508472 jusqu'en 1957 , mais ces 3 références correspondent à la même description dans le texte . C'est d'autant plus déroutant que tous les carters de boite que j'ai eu l'occasion d'approcher portent la référence gravée 515703

[ Image ]

Sur le flanc gauche du carter, en plus de la référence 515703 on peut trouver inscrite la date de fonderie du carter et une lettre . Suivant la période, l'une ou l'autre ou les 2 indications sont absentes .

D'après mes observations et celles que j'ai pu relever sur internet , les lettres utilisées sont A, B, C, D et F . Je n'ai pas pu observer de E

Avant guerre, la date, si elle existe, est gravée en creux, alors qu'après guerre, elle apparait en relief

Faute de données suffisamment nombreuses,je n'ai pas réussi à établir une règle cohérente et complète . Mes conclusions se limitent provisoirement aux éléments suivants :

De mi 35 à fin 37,la date de fonderie est présente mais pas de lettre .

[ Image ]

. Je ne sais pas ,à l'heure où je rédige ce document, où placer les carters portant la lettre A ( qui sont bien des boites de type B, décrit plus haut, comme le montre la cage de fixation du roulement avant d'arbre secondaire à 5 trous) . Comme la date n'apparait pas , sont ils apparus avant ou après les précédents.

[ Image ] [ Image ]

De début 38 à début 39, on trouve la lettre B et la date

[ Image ]

De 39 à ..., la date disparait , mais les carters sont notés C

[ Image ]

De 1946 à 49 ou 50 , on relève la lettre D ainsi que la date

[ Image ]

De 1950 à 1952, pas de lettre mais la date est présente

[ Image ]

En 53 - 54, on peut voir la date avec la lettre F

[ Image ]

En 1955 et 1956, la date mais plus de lettre

[ Image ]

Je n'ai pas eu l'occasion de voir de carter daté de 1957 . Par contre sur au moins 2 Traction de 1957 , on trouvait une boite ne portant ni date ni lettre,mais simplement la référence 515703 .

[ Image ]
crédit photo : Jean 2086 - forum GMT.

Pour en finir avec le carter, on trouve aussi des carters de type B qui ne portent ni le logo Citroën ni la fameuse référence 515703 . Je ne sais pas s'il s'agit d'accessoires ou du travail de sous-traitants )

[ Image ]

Chapeau avant et cage de roulement de l'arbre secondaire

Le catalogue des pièces détachées distingue 3 références pour les chapeaux avant d'arbre secondaire : Pour les modèles avant mai 35 , 500773, facilement identifiable par les 4 trous de fixation.

[ Image ]

Les deux derniers se ressemblent comme deux gouttes d'eau : à gauche 501001, monté de mai 35 à juillet 48 et à droite 508275 , depuis juillet 48

[ Image ]

coté intérieur , on peut noter une première différence : l'alésage du roulement est plus profond pour la référence 508275

[ Image ]

Le catalogue des pièces détachées précise une autre différence : l'épaisseur de la bride est de 10 mm avant juillet 48 et 12 mm au delà .

[ Image ] [ Image ]

En juillet 48, la modification du chapeau avant était liée à la modification de la cage de roulement de l'arbre secondaire . Il y a donc 2 références distinctes ( en plus de la référence avant mai 35 que je n'évoque pas ici) : 500999 ,avant juillet 48, à gauche et 508274 à droite . A l'oeil nu , difficile de voir une différence

[ Image ]

Pour les distinguer, il faut mesurer : l'épaisseur totale est de 28 mm avant juillet 48 et 26 mm au delà de cette date . Depuis juillet 48, le roulement avant de l'arbre secondaire dépasse donc de 2 mm de plus du palier . On comprend donc qu'il faut impérativement associer le palier au chapeau correspondant .

[ Image ] [ Image ]

Le couvercle de boite

Le dictionnaire des réparations indique 5 références . Dans mon stock de pièces j'en ai trouvé 3 , même si sur la photo ci dessous, comme les 3 Mousquetaires , ils sont 4 ! Deux d'entre eux , bien que différents, portent la même référence

[ Image ]

La première : 500610 , couvercle de boite formant support de radiateur ( suspension floating) d'avril 34 à octobre 34 . Je n'ai que cette photo

[ Image ]

La deuxième : 500832 , couvercle de boite pour radiateur montés sur essieux ( suspension floating) d'octobre 34 à novembre 34

[ Image ] [ Image ]

Les 2 photos suivantes permettent de comparer ce couvercle avec celui qui équipait celui de ma 7C de 36, référence 715729 .

[ Image ] [ Image ]

Ce couvercle 715729 ,pour suspension Lemaire à bague caoutchouc conique, a été monté de décembre 35 à janvier 38 . Quelques photos pour le voir de plus près

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Comme rien n'est simple, j'ai retrouvé un autre couvercle marqué 715729 . Celui-ci, contrairement au précédent, possède le verrouillage des vitesses commandé par l'embrayage

[ Image ]

Quelques photos pour visualiser les différences .

[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]

Enfin le dernier modèle de couvercle, marqué 501178, depuis février 38 . D'après le catalogue des pièces détachées, c'est avec lui qu'est apparu le verrouillage des vitesses par l'embrayage . Au passage, on peut relever la présence , sous la couche noire, de peinture verte .

[ Image ]

Le même , par dessus et par dessous .

[ Image ] [ Image ]

Quelques photos pour comparer avec la référence 715729 , il n'y a guère de différences.

[ Image ] [ Image ]

La seule différence notable est l'existence sur le dernier modèle de la bille de verrouillage de la deuxième , avec son bouchon visible côté droit

[ Image ]

L'arbre primaire

Dans le catalogue des pièces détachées on trouve deux références : 500540, déjà évoqué en haut de page, avec des cannelures de 24 mm jusque mai 35 . Je n'ai pas de photo d'un tel arbre primaire

La deuxième référence, 515702, avec des cannelures de 25 mm ,à partir de mai 35 a connu une évolution en juillet 48 . Avant cette date, en bout d'arbre, une seule rainure pour l'arrêtoir à talons de l'écrou de blocage, puis 2 rainures par la suite . Les 2 arbres sont identiques par ailleurs et donc parfaitement interchangeables .

[ Image ] [ Image ]

L' arrêtoir de l'écrou de blocage a évolué en même temps : un seul talon avant juillet 48, deux talons après cette date .

[ Image ]

Les pignons

Les pignons des boites de type A, d'avant mai 35, ne sont pas, pour la plupart d'entre eux compatibles avec ceux des boites ultérieures . Après cette date, et jusqu'à la fin de la production, les pignons restent identiques et parfaitement compatibles d'une boite à l'autre .Seuls les couples coniques ( 9x31, 8x 31,...) peuvent différer d'une boite à l'autre .

Je n'ai relevé qu'une légère évolution , qui n'affecte en rien l'interchangeabilité, au niveau du pignon fou de 1ère et de marche arrière sur l'arbre secondaire : 500770, pignon bagué, jusqu'en décembre 38 (à droite sur les photos) et 507270, pignon non bagué au delà de cette date ( à gauche).

[ Image ] [ Image ]

On voit sur cette photo, que l'alésage du pignon 500770 comporte 2 bagues rainurées séparées par un espace,

[ Image ]

alors que la bague du pignon 507270 est d'un seul tenant et coulisse librement dans l'alésage

[ Image ]

Pour extraire les 2 bagues du premier pignon, il faut passer sous la presse.

[ Image ]

On pourrait penser que , les 2 pignons sont identiques et qu'il est possible de monter la bague "coulissante" post 38 dans le pignon pré-38 . Une simple mesure des diamètres respectifs infirme cette hypothèse

[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]

La prise de commande de compteur

Le catalogue des pièces détachées indique deux références : 500504 jusqu'à septembre 48 ( à droite sur la photo), et 507244 au delà de cette date . Les pignons de compteur sont spécifiques à chaque modèle comme le montre la photo .

[ Image ]

Les longueurs théoriques des pièces sont de 84,5 mm pour le modèle le plus ancien et de 47,7 mm pour le plus récent.

[ Image ] [ Image ]

Pignons et vis de compteur

Le nombre de combinaisons , liées au diamètre des roues et au couple conique , est suffisamment important pour avoir justifié une pleine page dans le catalogue des pièces détachées .

[ Image ]

Le pignon le plus commun que j'ai trouvé possède 13 dents, en version courte ( 129 mm) ou en version longue(134 mm) . Rien d'étonnant à cela , puisqu'il était monté sur les 11 et 11 L de janvier 38 jusqu'à la fin de la production .

[ Image ]

Sur une boite de mai 1936, jai cependant trouvé un autre modèle . A gauche sur les photos, la version 13 dents, à droite celle de 1936 à 11 dents

[ Image ] [ Image ]

Gros plan pour visualiser les pignons.

[ Image ]

Sur une boite avec un carter 515703 C, donc 1939 ou 1940 , j'ai retrouvé un pignon à 12 dents. D'après le tableau, cela correspondrait à une 7 éco

[ Image ]

Comparons avec le pignon à 13 dents (en dessous puis à gauche )

[ Image ] [ Image ]

En ce qui concerne les vis de compteur, il y a 2 modèles : 6 filets et 8 filets . Je n'ai démonté que les types 8 filets , comme ci dessous

[ Image ]

Le différentiel

Une première différence visible de l'extérieur : La forme des arrêtoirs des vis de fixation de la couronne . Dans l'édition de 1950 du catalogue des pièces détachées, on relève la référence 18978, arrêtoir double droit et dans l'édition de 1955 apparait la référence 611008 , arrêtoir double circulaire

[ Image ] [ Image ]

Passons à l'intérieur, avec les planétaires . Encore une fois, je n'évoque pas les modèles avant mai 35 (planétaires à 8 cannelures) car je n'ai aucune photo les concernant . Pour les modèles suivants, il y a 3 références avec un changement important en février 52 avec l'apparition des planétaires "en butée", référence 508329, reconnaissables à leur face rectifiée côté dent .

[ Image ]

Ces 2 photos montrent bien la différence avec les modèles antérieurs non rectifiés

[ Image ] [ Image ]

On retrouve cette différence au niveau des croisillons de satellites : à gauche, 408332, le plus ancien et à droite , 508330 croisillon à faces latérales rectifiées

[ Image ]

J'avais lu ici et là que pour les planétaires sans butée, les croisillons de satellite sont octogonaux et que pour les planétaires à butée, les croisillons sont ronds . En démontant un différentiel , j'ai eu la surprise de trouver un modèle "intermédiaire"

[ Image ]

On pourrait penser que ce croisillon est en fait un modèle en butée qui a été repris au tour . Quelques mesures permettent d'infirmer cette hypothèse . Tout d'abord le modèle hybride

[ Image ]

puis le modèle octogonal pré-52

[ Image ]

Et enfin le modèle avec faces rectifiées . Première mesure sur les faces rectifiées et à droite sur la périphérie non rectifiée

[ Image ] [ Image ]

Revenons aux planétaires avec la première des 3 références post-35 : 408440 monté de mai 35 jusqu'à avril 41 et caractérisé par un filetage de 14x150 .

[ Image ]

puis la référence 408632 d'avril 41 à février 52 , avec un filetage de 18x150

[ Image ]

et enfin la dernière, 508329 à face rectifiée et avec filetage 18x150 , depuis février 1952 .

[ Image ]

Les plateaux d'entrainement de transmission

Trois références apparaissent dans le catalogue des pièces détachées . Jusqu'en mai 35, référence 508344, les plateaux possèdent 8 cannelures, au delà de cette date, il y a 16 cannelures . Sur la photo ci dessous,les 2 autres références, à gauche 508354 avec des vis de 10, depuis mars 50 . A droite, 508012, vis de 8 de mai 35 à mars 50 .

[ Image ]

Sous l'écrou de blocage du plateau d'entrainement , se trouve une rondelle épaulée . Comme en avril 41, le filetage du planétaire est passé de 14 x 150 à 18 x 150, les rondelles épaulées ont elles aussi évolué : l'alésage passe ainsi de 14,5 à 18,5 .

[ Image ] [ Image ]

Les chapeaux de palier

Le catalogue des pièces détachées indique 2 références : 408295 pour les boites de type A et 408450 pour les boites de type B . Bizarrement, à partir de l'édition de mai 55, il n'y a plus aucune mention de ces chapeaux de paliers ( ni dans les illustrations ni dans le texte) . Comme le montre l'image suivante, j'ai retrouvé sur certaines boites le chapeau 408450, mais sur d'autres on trouve celui qui l'a suivi : 508262

[ Image ]

Les chapeaux de paliers étaient reconnus pour être le maillon faible des boites de vitesses de Traction . La preuve en images sur une des boites que j'ai démontée, une réparation de fortune suite à une rupture de l'un des chapeaux . Il n'est donc pas étonnant que des chapeaux renforcés 508262 aient vu le jour

Pour ceux qui en douteraient, il est tout à fait possible de monter sur un carter donné des chapeaux de palier provenant d'un autre carter . Si l'on monte des chapeaux plus hauts ( 508262 au lieu de 408450) il faut changer en même temps les goujons de fixations

[ Image ] [ Image ]

Au niveau des fixations de ces chapeaux de palier , on peut noter aussi des évolutions : au début de la production, des écrous crenelés arrêtés par une goupille,

[ Image ]

puis des écrous non crénelés avec des arrêtoirs simples , décrits à partir de 1945 dans le catalogue des pièces détachées

[ Image ]

et à partir de juin 53 des arrêtoirs doubles

[ Image ]

Le carter d'embrayage

Le catalogue des pièces détachées indique 6 références : 3 pour la direction à gauche et 3 pour la droite .Je n'ai pas de photos du premier modèle 451568, joint SPI de 76 mm jusqu'en mai 35 . Je dispose de plusieurs carters, mais ils ont tous la même référence : 452326 . Encore un paradoxe, cette référence n'existe pas dans le catalogue des pièces détachées ou plutôt si , elle apparait furtivement dans l'édition 34 35 36 37 ( avant peut être aussi) , mais disparait ensuite pour être remplacé par 452445

[ Image ]

Pendant une courte période, au moins de 1948 à 1952, la référence 453326 n'apparait plus , mais elle est remplacée par la date.

[ Image ] [ Image ]

Bien que tous ces carters portent la même référence, on peut relever un certain nombre de différences . Commençons par celui ci

[ Image ]

Le même vu de profil ( à gauche). Le carter de 1948 à droite

[ Image ] [ Image ]

C'est encore plus visible ici. Ce carter est plus haut d'environ 3 cm que les autres et l'alésage des joints SPI est de 83 mm . Il est donc apparu après mai 35 alors que les Traction étaient équipées de direction à boitier . En mai-juin 1936 est apparu la direction à crémaillère . Pour laisser le passage à la crémaillère, il a fallu remonter légèrement le fond du carter d'embrayage , d'où la modification visible ici .

[ Image ] .

Ce carter possède d'autres particularités : il est adaptable pour une direction à gauche ou à droite , en déplaçant simplement d'un côté ou l'autre le levier d'embrayage .

[ Image ] [ Image ]

on peut aussi noter l'absence d'échancrure pour le passage de la fourchette de commande de pointeau de verrouillage . A priori cette échancrure a donc dû apparaitre en février 38 .

[ Image ] [ Image ]

En février 38 , on peut relever une autre évolution : l'apparition de la vis de butée de fourche .

[ Image ] [ Image ]

Une autre différence que je ne sais pas situer dans le temps ( avant-guerre et après guerre ?): le nombre de vis de fixation du support de commande des fourchettes

[ Image ] [ Image ]

Pour en finir avec les carters d'embrayage, une photo du dernier modèle, 457317, depuis novembre 54, avec bague retour d'huile d'arbre de commande . Il est facile à reconnaitre avec l'extrémité cannelée de l'arbre de commande . A droite pour comparer, un carter 452326 avec l'arbre de commande formant tournevis

[ Image ] [ Image ]

Le support des levier de commande de fourchettes

Plus connue sous le terme de "tour Eiffel", il y a une version pour suspension floating, jusqu'à novembre 34 , que je ne vais pas évoquer ici et l'autre plus commune pour suspension Lemaire . Deux modèles se sont succédés , à gauche 515468 , une pièce qui est issue de fonderie (3 trous de fixation sur le dessus du carter d'embrayage) qui apparait au catalogue général de 1937 . A droite, celle qui l'a remplacée, pièce mécano-soudée ( 2 trous sur le dessus) au catalogue à partir de 1945 .

[ Image ]

Un mot aussi du protecteur du support de levier et de carter . Je n'ai trouvé aucune illustration à ce sujet dans le catalogue des pièces détachées . Il y a 3 références : la première, 490719 protecteur non nervuré, la deuxième,490720, protecteur nervuré . Le troisième , 490894,correspond à un couvercle de boite avec verrouillage des vitesses . Sur la photo, à gauche manifestement , c'est la version pour verrouillage des vitesses . Pour le modèle de droite, j'ai des doutes quant à la référence, mais c'est antérieur à février 1938 .

[ Image ]

La fourche de débrayage

Il existe au moins 5 références différentes, dont voici quelques unes ci dessous . Pour commencer, 490758, pour direction à droite ( ou à gauche), longueur 366 mm . Avant d'avoir eu en main ce carter, je me suis toujours demandé comment on pouvait mettre, dans un carter d'embrayage, une fourche plus longue de 7 cm que les fourches rencontrées habituellement .

[ Image ] [ Image ]

La référence 490569, direction à gauche longueur 291 mm , au catalogue de 1937 et qui disparait dans les éditions suivantes .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Le modèle le plus répandu : 490888, direction à gauche, longueur 291 mm avec levier de butée . Il est apparu en février 38

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Une dernière photo qui permet de voir aussi la différence de diamètre entre les deux versions .

[ Image ]

Le levier de fourche

Le catalogue des pièces détachées indique 3 références . Le premier, 490576, chape parallèle au moyeu jusqu'en avril 52

[ Image ] [ Image ]

Je n'ai pas de photos de la 2ème version, 490813, chape inclinée pour direction à droite

La dernière référence, 493048, oeil incliné à droite , entraxe 102 mm depuis avril 1952

[ Image ] [ Image ]

retour à l'accueil : ici

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 31.02 ms