Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 06 décembre 2018

Rénovation d'un allumeur SEV

La photo montre le distributeur monté sur mon véhicule,

[ Image ]

il s'agit d'un modèle 383 AB, qui d'après mes recherches n'est pas connu pour être un allumeur pour Traction.

[ Image ] [ Image ]

On peut se poser la question de l'utilité de réviser cet allumeur, à priori inadapté , La réponse tient en 3 points :

-Lorsqu'elle roulait ( c'était il y a fort longtemps ), la voiture fonctionnait très bien avec cet allumeur

- Ce n'est pas parce que je n'ai pas trouvé d'information à ce sujet,que cette référence n'était pas montée sur Traction, par exemple en deuxième monte ou en pièce « compatible »

-J'avais , avant de réaliser qu'il ne s'agissait peut-être pas du type d'allumeur adapté, déjà acheté les consommables : tête, rupteur, rotor . Autant donc , me faire la main avec cet allumeur, en attendant de réviser le modèle RB GH4 qui équipera le moteur original de la voiture

[ Image ]

Cet allumeur , sans capsule de dépression, fonctionne avec un système d'avance manuelle . Je sais, ce n'est pas ce qui se faisait en 1938 .

[ Image ]

Avant de séparer l'allumeur de sa tôle de fixation, je met un repère, qui servira de première approche au moment de recaler l'allumeur sur le moteur . Le repère , c'est le trait ; les 2 points c'est pour retrouver le trait !

[ Image ] [ Image ]

Avant de réviser l'allumeur, nettoyage du remboitage avec son feutre d'étanchéité

[ Image ] [ Image ]

Le levier de commande et la tôle de fixation avant remontage

[ Image ]

L'ensemble remonté

[ Image ] [ Image ]

Pour maintenir l'allumeur verticalement pendant la révision, un roulement avant de boite de vitesse (25X62) fait office de socle .

[ Image ]

On suit la procédure donnée par le dictionnaire des réparations ( OP 101) .Déposer la tête du distributeur

[ Image ]

Il n'a pas l'air en trop mauvais état : de toute façon, il sera remplacé

[ Image ]

Déposer le rotor

[ Image ]

Déconnecter la barette primaire . Ici elle est réduite à un fil souple

[ Image ] [ Image ]

Déposer le condensateur

[ Image ]

Déposer le linguet mobile : pour cela dévisser le contre-écrou de la borne pour libérer le ressort

[ Image ]

La photo montre les éléments démontés dans l'ordre : les 3 rondelles de gauche sont isolantes

[ Image ]

Le linguet mobile

[ Image ]

Déposer la borne avec sa lamelle isolante

[ Image ] [ Image ]

Déposer le support fixe de contact du linguet

[ Image ] [ Image ]

Les grains de contact.

[ Image ]

Déposer les ressorts de maintien de la tête de distributeur

[ Image ]

Dévisser la troisième vis de fixation du plateau : déposer le plateau porte-linguet

[ Image ] [ Image ]

On peut alors voir " l'étage inférieur" du distributeur

[ Image ]

Chasser la goupille cylindrique d'arrêt du tournevis : contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas une vis, mais une simple goupille

[ Image ]

On n'oublie pas de repérer l'axe et le tournevis

[ Image ]

Tapoter légèrement sur l'axe pour le dégager du tournevis . Le tournevis et sa cale de réglage sont démontés

[ Image ] [ Image ]

L'axe porte la came, les masses d'avance avec leurs ressorts . L'axe tourne sur une rondelle de friction

[ Image ] [ Image ]

Le corps de l'allumeur avec ses 2 bagues en bronze . On voit un peu partout des dépôts gras

[ Image ] [ Image ]

Pour travailler sur l'axe, on l'introduit dans le corps de l'allumeur posé à l'envers . pour dégaer la came, on décroche délicatement les ressorts, sans les déformer !

[ Image ]

Déposer la rondelle ( en feutre) de lubrification .

[ Image ] [ Image ]

Ecarter les masses d'avance pour libérer la came et déposer celle ci

[ Image ] [ Image ]

Déposer la rondelle de friction de la came . On retrouve les dépôts visqueux d'huile figée qui gênent les libres mouvements des pièces mobiles .

[ Image ] [ Image ]

Après un nettoyage-dégraissage, le remontage peut commencer : lubrification à l'huile fine, de la came et de ses galets , de l'axe . On n'oublie pas la rondelle de friction

[ Image ] [ Image ]

La came est en place .

[ Image ]

Lubrification des bagues dans le corps de l'allumeur.

[ Image ] [ Image ]

L'axe est remis en place.

[ Image ] [ Image ]

remontage du tournevis.

[ Image ] [ Image ]

Vérification du jeu longitudinal : il ne doit pas dépasser 40 centièmes de mm.

[ Image ]

Remontage du plateau porte-linguet.

[ Image ] [ Image ]

C'est bien du SEV.

[ Image ]

Les "consommables", rien que de la refabrication. A l'époque de l'achat , peu expérimenté, j'ai racheté la même tête d'allumeur que celle qui était en place . Je ne me doutais pas qu'une tête à sortie horizontale serait plus adaptée à un moteur de Traction .

[ Image ]

Comparaison de l'original et de la refabrication.

[ Image ]

Les mêmes vues de l'intérieur.

[ Image ] [ Image ]

En voulant essayer de mettre en place le linguet, je m'aperçois que celui-ci ne rentre que difficilement sur son axe et malgré la pression du ressort n' appuie pas sur la came .

[ Image ]

Le diamètre de l'axe support du linguet est de 4,8 mm . Il me faut donc trouver un foret ou un alésoir de ce diamètre . Chance pour moi, une fraise de ma Dremel a ce diamètre

[ Image ] [ Image ]

Réalésage . Finalement, il n'y avait qu'une petite bavure dans le plastique .

[ Image ] [ Image ]

Maintenant, le linguet pivote librement autour de son axe. Pour le prochain allumeur, j'ai prévu des vis platinées "NOS" . Les pièces d'origine , il n'y a que cela de vrai !

[ Image ]

Remontage du support fixe de contact de linguet. Là il manque encore la vis de blocage

[ Image ]

Remontage de la borne.

[ Image ] [ Image ]

Remise en place du linguet.

[ Image ] [ Image ]

Lubrification des bagues dans le corps de l'allumeur.

[ Image ] [ Image ]

Lubrification copieuse, toujours à l'huile fine, de la came. La rondelle de feutre dégraissée et sèche . Dès qu'elle est en place, l'huile remonte par capillarité dans le feutre .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

On peut maintenant passer au règlage des vis platinées . Je vais suivre,pour ce faire, l'excellente méthode mise au point par un expert bien connu dans le monde de la Traction , ICI

Pour commencer , il faut un support pour l'allumeur. Un tôle de fixation récupérée sur un autre allumeur, puis fixé sur un morceau de solive

[ Image ] [ Image ]

L'allumeur est en place, le tournevis reste accessible pour pouvoir être tourné à la main .

[ Image ]

Un vieux rotor est découpé et percé

[ Image ] [ Image ]

Un repère confectionné avec une équerre et une tôle fine. Un rapporteur à 360 °,

[ Image ] [ Image ]

une pile, une lampe, quelques fils....pour réaliser un circuit électrique dont les vis platinées seront l'interrupteur .

[ Image ] [ Image ]

Pour un moteur à 4 cylindres, l'angle de came (= angle de fermeture des rupteurs) doit être de 57° . Le but de l'opération de réglage est de règler,par tâtonnement, l'écartement des vis platinées afin d'obtenir cette valeur : sur 90° , 33 ° d'ouverture (lampe éteinte) et 57° de fermeture ( lampe allumée) . Sur les 2 photos suivantes ,à 90° ouverture des vis platinées, et à 123° fermeture . Règler un allumeur avec cette méthode est un plaisir . Merci Monsieur Onzamalle .

[ Image ] [ Image ]

IL s'agit ensuite de règler le point d'allumage . On suit la procédure décrite dans le dictionnaire des réparations : Tourner le moteur pour amener le premier cylindre ( celui qui est côté embrayage ) en fin de compression, revenir légèrement en arrière . Introduire une pige de 6 mm ( ici un foret) dans le trou prévu dans le carter, côté gauche .Tourner doucement le moteur dans le sens de la marche, jusqu'à ce que la pige pénètre dans l'encohe du volant moteur .

[ Image ]

On enfonce le distributeur dans son emplacement . On veille à ce que le rotor soit orienté vers le plot d'allumage n° 1 de la tête d'allumeur .Comme ici la voiture comporte une commande d'avance variable, placer le levier de commande pour que le goujon de guidage soit au milieu de la boutonnière . La manette d'avance sur la planche de bord est placée à mi-course

[ Image ]

On réinstalle le petit circuit électrique utilisé pour le réglage des vis platinées .

[ Image ]

Tourner alors à la main le corps de l'allumeur jusqu'au moment précis de l'extinction de la lampe, c'est à dire du décollement des grains de contact( vis platinées) . Fixer alors le distributeur dans cette position .

[ Image ]

Il ne reste alors plus qu'à fixer le câble de commande de l'avance manuelle,

[ Image ]

mettre en place le rotor et le condensateur,

[ Image ]

La tête d'allumeur,

[ Image ]

Confectionner un dernier fil, d'une longueur de 50 cm pour relier la bobine à l'allumeur

[ Image ] [ Image ]

Après avoir remonté les tubes de commande de vitesses, on peut mettre en place le faisceau haute-tension . La couleur rose bonbon des fils et le fait que ces derniers risquent de frotter sur les tubes de commande de vitesses, sont des exemples à ne pas suivre ! Promis, pour le prochain moteur, je ne commettrai plus ces erreurs de débutant .

[ Image ]

J'adresse mes remerciements à l'auteur du document "Remise en état d'un allumeur Ducellier" , dont je me suis inspiré pour rédiger cette page . Cliquez sur le lien suivant pour découvrir ce document : Allumeur 404

Parmi les nombreux documents consacrés à l'allumage, accessibles sur la toile j'en ai retenu un qui m'a semblé intéressant. Sans entrer dans des considérations trop techniques, il permet à des néophytes comme moi de découvrir les notions les plus importantes : L'allumage

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 7.9 ms