Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 06 décembre 2018

La réfection de l'embrayage

Le moteur Hy-bride que je suis en train de remonter était équipé d'un volant moteur et d'un embrayage de HY . Dans mon stock, j'avais un volant moteur alourdi sur lequel était monté un mécanisme de type " 9 ressorts" . Démonté depuis au moins 30 ans , cet embrayage avait besoin d'un nettoyage et d'un examen approfondis .

Les photos ci dessous montrent le volant et le mécanisme de HY.

[ Image ] [ Image ]

Celui qui va prendre la relève.

[ Image ]

Avant de séparer le mécanisme du volant, il faut les repérer. Ici pas la peine, c'est déjà fait . Bien que cela ne soit pas évident sur le photo, il y a 2 fois 3 points .

[ Image ]

Le volant et le mécanisme séparés.

[ Image ]

Toute la procédure est décrite en détails dans le dictionnaire des réparations, opération 116 . Dans la suite du document, j'ai essayé le plus fidèlement possible ces instructions .

On commence le démontage en enlevant par un trait de scie le métal rabattu dans la fente des boulons de débrayage

[ Image ]

On démonte les ecrous en maintenant les boulons à l'aide d'un tournevis engagé dans la fente

[ Image ]

Les 3 écrous sont dévissés , le plateau d'embrayage est libéré

[ Image ] [ Image ]

On repère , en faisant un trait à la Dremel, la position du plateau par rapport au carter tôle

[ Image ] [ Image ]

Le plateau et ses ressorts

[ Image ]

On désaccouple le carter tôle de la couronne d'embrayage à aussi il faut repérer la position de l'un par rapport à l'autre, pour retrouver au montage l'équilibrage réalisé en usine .

[ Image ] [ Image ]

Le carter et la couronne sont séparés .

[ Image ]

Auparavant, j'avais décroché les ressorts de rappel des linguets et dégagé les linguets

[ Image ]

Avant le remontage, nettoyage à la brosse métallique et traitement à l'acide phosphorique

[ Image ]

)

Comme je l'expliquais dans le document consacré au tarage des ressorts ( rubrique technique ),intitulé tarage de ressorts de soupapes ou d'embrayage , les ressorts montés sur cet embrayage étaient beaucoup trop raides, car prévus pour un embrayage à 6 ressorts . Pas de soucis, ces ressorts se trouvent en refabrication et après tarage s'avèrent être conformes .

[ Image ]

Tiens, on parle néerlandais dans la Drôme ?

[ Image ]

Mesure de la cote"c" . Cette cote est à l'origine de 15 mm .

[ Image ] [ Image ]

Afin que la pression du mécanisme sur le disque ne soit pas diminuée, il faut caler sous chaque ressort avec une rondelle d'épaisseur sensiblement égale à la différence entre 15 mm et la cote "c", soit ici 0,8 mm environ . J'ai trouvé des rondelles au bon diamètre, mais un tantinet trop épaisses . Ca devrait le faire quand même .

[ Image ] [ Image ]

Il suffit juste de les reprendre un peu pour éviter qu'elles ne se chevauchent .

[ Image ]

On remonte le carter d'embrayage sur la couronne, en prenant soin de faire coïncider les repères faits au démontage. Les 6 vis d'assemblage, les rondelles fendues sont remplacées par des neuves .

[ Image ] [ Image ]

On serre à 3m.kg .

[ Image ]

Les vis sont marquées des chevrons à leur extrémité et non sur la tête comme généralement.

[ Image ]

Les linguets nettoyés, côté face et côté pile .

[ Image ] [ Image ]

Les linguets sont en place, l'oeil rond des ressorts accroché au linguet .

[ Image ]

Pour monter et règler le plateau, comme je ne dispose pas de l'appareil 1701-T, j'utilise le montage simplifié MR-3457-10, décrit planche 45 du dictionnaire des réparations .

[ Image ]

On surélève le plateau muni de ses ressorts, ici en posant sur un pot de peinture de 2,5 L, pour pouvoir par la suite glisser des serre-joints en dessous.

[ Image ]

On fait encore attention à respecter les repères pour la remise en place.

[ Image ]

On place la couronne sur le plateau . Petit problème , au cours de la manoeuvre , les linguets ont la fâcheuse tendance à se promener . Comme il manque une troisième main pour les maintenir chacun, j'en ai retenu un avec un crochet .

[ Image ]

Les 3 vis fendues qu'on va introduire par en dessous.

[ Image ]

On presse un peu à la main la couronne sur le plateau, juste pour visser les écrous d'un tour ou deux, pour maintenir les 2 pièces l'une contre l'autre.

[ Image ]

On pourrait comprimer les 9 ressorts en serrant progressivement les 3 vis, mais il me parait plus simple de le faire avec 3 serre-joints.

[ Image ]

Les touches MR-3457-10 , fabrication maison

[ Image ] [ Image ]

On enfonce le plateau de façon à ce que les touches MR-3457-10 aient un peu de jeu.

[ Image ]

On fixe les touches sur la couronne

[ Image ] [ Image ]

On relâche le plateau pour qu'il prenne appui sur les touches.

[ Image ]

Il faut que la face d'appui des linguets se trouve à une hauteur de 59,8 mm par rapport à la base des touches MR-3457-10 .

[ Image ]

Gégé, j'ai poussé le plagiat jusqu'à utiliser le même pied à coulisse !

[ Image ]

En vissant ou en dévissant les écrous des vis fendues, on amène sans difficulté les 3 linguets à la même hauteur.

[ Image ]

Pour finir , on freine les écrous en refoulant le métal dans les fentes des vis. pour ce faire , j'ai utilisé ce mini burin

[ Image ]

Libre, freiné

[ Image ] [ Image ]

Il ne reste plus qu'à monter sur le volant. Le disque d'occasion ,mais encore ne bon état . De toute façon ,il fera peu de km

[ Image ]

Pour centrer le disque, un arbre primaire .

[ Image ]

On serre les vis à 2 m.kg

[ Image ]

Prochaine étape,l'accouplement du moteur et de la boite.

[ Image ]

retour à l'accueil : ici

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 11.87 ms