Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 04 octobre 2018

La restauration

Avant d'entreprendre la restauration, il a fallu procéder à un "état des lieux".

Constat : La voiture n'a pas roulé depuis au moins une dizaine d'années... Le moteur n'a pas tourné depuis tout ce temps. La voiture était stockée au sec dans un garage aéré mais non chauffé depuis son acquisition. Par précaution, le circuit de refroidissement était vidangé avant l'hiver et est resté vide depuis au moins 10 ans. Le garage en question servait aussi de lieu de rangement de divers machines et outils, ce qui explique un certain nombre de rayures et d'éclats de peinture au niveau de la carrosserie.

  • Pas de traces de rouille sur la carrosserie, mais j'ai relevé la présence de quelques cloques sur la portière AVG et à l'extrémité arrière du bas de caisse droit.
  • Le dessous de la voiture a visiblement été bien protégé par le passé, aucune trace de rouille.
  • Les pare-chocs présentent des déformations légères mais visibles.
  • Les chromes sont à refaire.
  • Les pneus sont craquelés et déformés pour 2 d'entre eux. pas étonnant, ils ont au minimum 35 ans.
  • Les jantes doivent ête repeintes, comme les enjoliveurs.
  • Les joints de portières ou de pare-brise sont durcis et craquelés
  • La pédale de frein s'enfonce sans résistance aucune, le bocal de liquide de freins est à sec.
  • Le frein à main à l'air de fonctionner.
  • La voiture est au point mort, on peut la pousser sans effort important.
  • La direction ne semble pas avoir de soucis, bien que les 2 soufflets soient déchirés.
  • Le silencieux de l'échappement est complètement rouillé et tombe en lambeaux.
  • A l'intérieur, les panneaux de portes et la moquette sont dans un triste état.
  • Le ciel de toit est troué au dessus du siège conducteur et sa teinte a viré de beige à brun sale.
  • [ Image ]
  • Les sièges sont dans un état satisfaisant, sauf pour la barre chromée.
  • [ Image ]
  • Le tableau de bord présente de nombreux éclats de peintures et un certain nombre d'éléments ( voyants ou manettes) qui ne sont pas d'origine.
  • [ Image ]
  • En soulevant le capot on voit qu'il manque le bac à batterie
  • Les fils et câbles électriques sont tous oxydés, durs et cassants.
  • [ Image ]
  • La peinture du compartiment moteur laisse à désirer . au passage on devine sur la photos des traces de couleur bordeaux qui réapparaissent, montrant que dans une vie antérieure, la voiture était sans doute bicolore, bordeaux et noire. Elle a donc été repeinte au moins une fois avant que j'en fasse l'acquisition, puisqu'en 77 elle avait une robe entièrement noire.
  • Les durites de la pompe à eau sont déformées et percées.
  • Depuis quelques temps, une tache d'huile suspecte se formait sous la voiture : cette huile provient de la boite de vitesses, au niveau des transmissions.

Une conclusion s'impose : une voiture s'use, même si on ne s'en sert pas. Le démontage révèlera sans doute encore quelques mauvaises surprises.

 

Travaux prévus

En parcourant différents sites consacrés à la restauration de tractions avant, je me suis aperçu qu'il y avait 2 écoles : restauration partielle ou restauration complète. Il n'y a pas une bonne solution et une mauvaise solution : une restauration partielle a l'avantage d'être moins gourmande en heures de travail, et permet de profiter plus vite de sa voiture. La restauration totale, ce sont des centaines d'heures de travail, avec le risque de se décourager avant la fin des travaux, un budget plus conséquent, mais en contrepartie une voiture plus fiable.

Après un certain temps de reflexion, j'ai fait le choix , contrairement à beaucoup de passionnés dont j'ai pu découvrir les travaux, d'une restauration partielle, et ce pour les raisons suivantes :
- je ne suis pas un pro de la mécanique auto: la bonne volonté ne remplace pas l'expérience
- cette voiture est avant tout un objet de plaisir qui ne doit surtout pas devenir une contrainte
- le budget de cette restauration doit rester dans les limites du raisonnable

 

Ma voiture étant officiellement une 11 BL 38, je vais profiter de cette restauration pour lui redonner un aspect le plus proche possible de ce millésime, tout en sachant que sur certains points cela ne se fera pas :

J'envisage donc d'effectuer les travaux suivants :

  • refection complète des freins
  • démontage et révision de la direction ; remplacement des soufflets
  • changement des pneumatiques
  • changement des amortisseurs
  • refection de la totalité du faisceau électrique
  • refection complète de l'allumage
  • nettoyage et changements des joints du carburateur et de la pompe à essence
  • remplacement de toutes les pièces en caoutchouc (joints, durites,..)
  • remplacement des joints spi de sortie de boite de vitesse
  • peinture compartiment moteur
  • révision de l'embrayage ; changement du disque
  • restauration du tableau de bord avec remise en conformité avec l'original
  • refection complète de la sellerie( remplacement des moquettes, ciel de toit, panneaux de portes,sièges )
  • refection des chromes ( ou remplacement par des refabrications)
  • nettoyage reservoir
  • remplacement échappement
  • détartrage du radiateur
  • détartrage du moteur ; nettoyage du carter moteur; test des compressions
  • démontage et nettoyage de la pompe à eau

Je ne prévois pas d'entreprendre de travaux sur le train avant, le train arrière,ni de m'attaquer au démontage complet du moteur ou de la boite de vitesses. Pour le moteur cependant, je compte le faire tourner sur son chariot avant de le remonter dans la voiture. Si le test ne s'avère pas concluant, ou pire si des bruits suspects ou des fumées anormales apparaissent, je me résoudrai alors à l'ouvrir.
La peinture, bien que datant de la fin des années 70 et présentant quelques éraflures, est dans un état que j'estime satisfaisant : un traitement superficiel ( polissage ou lustrage) et une retouche des égratignures devraient suffire. Je fais le choix (au moins dans un premier temps) de ne pas toucher à la peinture, je n'entreprendrai donc aucun travaux de carrosserie, et par voie de conséquence :

  • il n'y aura pas de trappe d'auvent
  • les ailes fines,antérieures à la sortie des roues pilotes, seront conservées
  • les clignotants incorporés dans les ailes et le feu arrière droit seront conservés
  • les baguettes en aluminium resteront sur les portières.

Par contre les poignées de capot et les phares, aujourd'hui peints seront chromés. La calandre qui est chromée sera pour sa part mise en peinture.

Les travaux de restauration évoqués ci-dessus correspondent à ma vision de néophyte, un professionnel ou un amateur éclairé verrait sûrement d'autres éléments à rénover.
La liste reste donc ouverte, car le but de l'opération est tout de même d'arriver à un véhicule pouvant passer le contrôle technique dans un premier temps pour ensuite pouvoir en profiter quelque peu sur le route, sans avoir la hantise à chaque instant de tomber en panne.

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 10.55 ms