Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 06 décembre 2018

Rénovation des parechocs

Depuis presque 40 ans que je possède la voiture, je l'ai toujours connue avec ses pare-chocs cabossés , au chrome piqué et terni .

[ Image ] [ Image ]

Les voici, accompagnés de ceux de la 7 qui sont encore en moins bon état .

[ Image ] [ Image ]

Le démontage ne pose pas de problèmes : il suffit de faire sauter avec la meuleuse la tête des rivets qui lient lame et contrelame .

[ Image ]

Ensuite nettoyage et décapage ,à la brosse métallique et à la ponceuse, des contrelames et des ferrures , sans oublier un passage sur l'enclume pour rattraper les déformations .

[ Image ]

On peut relever quelques différences entre la contrelame avant et celle de l'arrière . Dans la partie centrale 2 trous à l'avant contre 1 à l'arrière . La distance entre les 2 trous pour fixer les ferrures est plus grande à l'avant qu'à l'arrière .

[ Image ] [ Image ]

Les ferrures sont elles aussi différentes entre l'avant et l'arrière :en haut l'arrière, en bas l'avant .

[ Image ]

Il n'y a pas de différences entre les 2 ferrures arrière : pas de gauche ou de droite, pas d'avant ou d'arrière .

[ Image ]

Par contre , à l'avant, il y a une dissymétrie bien visible : il y a une pièce gauche et une pièce droite.

[ Image ] [ Image ]

On retrouve evidemment cette dissymétrie sur la contrelame, mais aussi sur les supports de parechocs .

[ Image ]

Je change ausi les supports de pare-chocs avant . En effet, comme on peut le voir sur les photos , ceux qui étaient montés sur la voiture sont le résultat d'un savant bricolage à partir de supports originaux et de tubes cintrés : beaucoup plus costauds que les vrais mais pas vraiment conformes .

[ Image ] [ Image ]

J'en ai vu souvent en bourse d'échanges, mais la plupart du temps en triste état . Finalement , c'est un spécialiste haut-rhinois de la pièce détachée , bien connu dans le monde de la Traction, qui m'en a fourni une paire en excellent état .

[ Image ]

Débarrassée de sa gangue de peinture et d'antigravillons , la tôle apparait très saine . Je découvre aussi la brasure qui fixe les différentes parties en elles .

[ Image ] [ Image ]

Deux couches de peinture epoxy noire pour protèger supports, contrelames et ferrures.

[ Image ]

Le remontage peut commencer. Les lames neuves batavo-drômoises sont ,si j'en crois le descriptif du revendeur, chromées sur cuivre . On verra à l'usage comment elles résistent à l'outrage des ans . Le galbe des 2 lames n'est pas significativement différent de l'une à l'autre, mais les percements permettent de les distinguer . L'oeil avisé du lecteur de cette page aura reconnu la lame arrière au premier plan .

[ Image ] [ Image ]

Comme il n'est plus question de fixer comme à l'origine la lame sur la contrelame avec des rivets pleins, les revendeurs proposent des vis en inox pour les remplacer . Comme souvent, j'ai acheté chez 2 revendeurs différents, qui n'ont manifestement pas les mêmes fournisseurs .

[ Image ]

N'ayant trouvé nulle part trace d'une méthode de montage ,après avoir tâtonné un moment, j'ai utilisé une technique qui n'est peut être pas la plus adaptée, mais qui a eu le mérite d'aboutir . Que ce soit pour l'arrière (comme ici sur la photo ) ou pour l'avant, je commence par fixer lame et contrelame en leur milieu .

[ Image ]

Attention, la contrelame doit ête fixée à l'intérieur du retour de la lame . On remarque ici le décalage très net entre le percement de la lame et de la contrelame . Pour une fois, il ne s'agit pas de pester contre ces maudits fournisseurs , incapables de respecter les cotes originales . En effet pour augmenter la résistance et garantir une certaine élasticité du parechoc , il faut que la contrelame soit montée en tension sur la lame .

[ Image ]

Pour éviter que la contrelame ne se dérobe lors de la mise en tension à l'une des 2 extrémités, je bloque provisoirement l'autre extrémité avec un serre-joint .

[ Image ]

Pour l'étape suivante, il faut être deux . Pendant que l'un , à la force des bras , écarte la lame de la contrelame, l'autre glisse entre les deux la ferrure et met en place la vis à l'extrémité .

[ Image ] [ Image ]

A l'avant , j'ai choisi de mettre un support de manivelle bien qu'il n'y en eût point lorsque j'ai acquis la voiture . A gauche , celui , en mauvais état qui était monté sur la 7 et à droite la refabrication

[ Image ] [ Image ]

On commence là aussi par fixer an milieu, avec une seule vis pour pouvoir faire pivoter la contrelame dans la lame chromée .

[ Image ]

On vérifie aussi que les ferrures gauche et droite ne sont pas interverties . Le costaud de service place la ferrure entre lame et contrelame, les vis l' amèneront à sa position définitive .

[ Image ] [ Image ]

Le support de manivelle en place .

[ Image ]

C'est fini à l'arrière.

[ Image ]

A l'avant ,il reste à fixer la plaque d'immatriculation .

[ Image ] [ Image ]

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 14.02 ms