Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 04 octobre 2018

Modification d'un support moteur

Lorsqu'en 2011, j'ai commencé à remonter le moteur "hy-bride" qui devait équiper provisoirement la 11, j'avais investi quelques dizaines d'euros dans l'achat d'un support moteur d'atelier.

[ Image ]

Cet appareil permet à une personne seule de faire pivoter le moteur sans effort et surtout sans mettre en danger sa colonne vertébrale . Cependant, à l'usage, je lui trouvais un défaut important : le moteur n'étant fixé que d'un côté, il présente un porte à faux considérable, à tel point que je préférais caler l'extrémité libre avec une pièce de bois pour prévenir tout risque de rupture au niveau de la fixation .

[ Image ]

D'autre part, je me préparais à rénover un moteur pré-perfo sur lequel le volant moteur est vissé par l'arrière au vilebrequin . Le système de fixation que j'avais réalisé pour le précédent moteur rénové , et pour lequel, on pouvait visser le volant moteur, par l'avant, sur le vilebrequin en place ,ne convenait plus . Il m'aurait donc de toute façon fallu adapter la fixation, autant en profiter pour modifier plus en profondeur la conception du support.

[ Image ]

J'avais découvert dans le reportage sur la rénovation d'un moteur de traction menée par un jeune passionné provençal, un support d'atelier artisanal qui permettait de maintenir le moteur au niveau des 2 supports latéraux . La solution me paraissait séduisante et de nature à gommer les 2 défauts dont souffraient mon support made in RPC . L'idée était donc de modifier le support dans ce sens, mais de manière réversible , afin de pouvoir éventuellement le réutiliser en configuration d'origine .

Un constat, l'axe de rotation du support n'est pas horizontal

[ Image ]

Une cale sous la semelle du montant et on retrouve l'horizontale

[ Image ] [ Image ]

Quelques morceaux de tube carré de 60 et diverses ferrailles , j'ai aussi ressorti mon poste Mig pour pointer,...

[ Image ] [ Image ]

...et voilà le nouveau montant vissé sur une barre coulissante .

[ Image ] [ Image ]

Les fixations des supports moteur latéraux sont légèrement décalés en hauteur et en profondeur . Le mieux est de mesurer directement sur un bloc moteur .

D'abord à droite ...

[ Image ] [ Image ]

...puis à gauche .

[ Image ] [ Image ]

du tube de 60 et du fer plat de 8mm pour réaliser les bras latéraux . Les dimensions des 2 plaques tiennent compte des décalages mesurés plus haut .

[ Image ]

Les percements des supports moteur gauche et droit sont identiques ( en configuration "normale" et non pas en "légère") . Le même support peut servir de gabarit de perçage .

[ Image ] [ Image ]

Voilà, c'est percé .

[ Image ]

Comment souvent, je change mes plans en cours de route . Je crains que les montants du support ne soient trop proches du bloc et gênent la manoeuvre de celui-ci . Je décide d'augmenter la longueur des bras, mais comme tout est déjà percé , je me contente de souder une rallonge . tant pis pour l'esthétique !

[ Image ] [ Image ]

Le bloc moteur est mis en position de travail ,à la bonne hauteur, calé sur des parpaings . Quelques points de soudure .

[ Image ]

Ca a l'air de tenir ...

[ Image ]

...et de tourner facilement .

[ Image ]

Démontage des bras pour pouvoir souder et meuler proprement , puis remontage sur le bloc .

[ Image ] [ Image ]

Le bloc est remonté sur le support . Pas de soucis, le concept est validé .

[ Image ] [ Image ]

Un peu de peinture : difficile de retrouver la nuance exacte de rouge, mais ici c'est secondaire .

[ Image ]

Et voilà celui qui va passer sur le billard, cela fait 7 ans qu'il attend bien sagement sur son chariot.

[ Image ]

Il faut lever le moteur pour fixer les bras .

[ Image ]

La mise en place s'effectue sans problèmes . .

[ Image ] [ Image ]

Le démontage peut commencer .

[ Image ]

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 6.78 ms