Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Sommaire : page 1   page 3   page 4  

Année 2013 (page2 )

Avant de remonter le moteur, remise en place du câble de débrayage . Par précaution, je comptais remplacer le câble d'origine qui était cependant encore en bon état . J'avais commandé chez un des revendeurs bien connus un câble de BL d'avant 52 . Le voici à coté de l'original

[ Image ] [ Image ]

J'ai réalisé qu'il y avait un type de câble spécifique aux modèles d'avant-guerre qui est d'ailleurs vendu par Dép ....o ( mais ça je ne l'ai découvert que plus tard). J'aurais pu, au prix de quelques modifications, adapter la refabrication pour la mettre en place, mais cela ne me satisfaisait qu'à moitié . De plus la section du câble neuf par rapport à celle de l'original me laissait perplexe et finalement je me suis décidé à remettre l'ancien , qui au vu de son état , pouvait encore remplir son rôle . Le voici en place dans le jambonneau

[ Image ] [ Image ]

Fixation sur le pédalier . La suite quand le moteur sera en place .

[ Image ] [ Image ]

Le câble de compteur est aussi mis en attente . Pas facile de accèder au compteur dans cette forêt de fil

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Le moment est venu de mettre le moteur en place. C'est un jeu d'enfant avec la grue d'atelier, mais il vaut tout de même mieux d'être à deux pour cette étape ( la qualité des photos laisse à désirer hélas) .

[ Image ] [ Image ]

C'est fait . L'opération que je craignais le plus était de refixer les plateaux de cardans, car j'avais dû batailler ferme pour les déboiter au démontage . De plus , au remontage,j'ai changé les sorties de boite et les vis sont soudées sur le plateau, donc pas question de les repousser .

[ Image ] [ Image ]

Finalement, c'est passé sans coup férir : en repoussant la bride d'accouplement de cardan à fond sur les cannelures et en balançant un peu le groupe moteur-boite toujours suspendu à la grue , en moins de 5 minutes c'était règlé . Pour visser les 4 écrous, c'est plus simple de mettre un cric de chaque côté, pour pouvoir tourner chaque roue à la demande .

[ Image ] [ Image ]

Mise en place de la traverse avant, on peut libérer le moteur de la grue

[ Image ]

Pour introduire le moteur, j'avais enlevé la boite de butée arrière . Il faut maintenant règler la hauteur du moteur

[ Image ]

En jouant sur les vis de règlage des ressorts latéraux, la butée arrière se retrouve au centre de l'ouverture . Le boitier retrouve exactement sa position initiale , on peut le fixer .

[ Image ] [ Image ]

On peut revenir au câble de débrayage, pour le fixer sur le levier . D'abord les différents éléments ( il manque sur la photo le contre-écrou)

[ Image ]

Il me parait plus simple d'introduire l'extrémité du câble dans le levier de débrayage, en désolidarisant lea bride guide de gaine du carter d'embrayage .La tension du câble est règlée pour obtenir une course à la pédale de 30 mm avant d'attaquer les linguets .

[ Image ] [ Image ]

Règlage du verrouillage de vitesses. Le jeu entre fourchette et équerre doit être compris entre 1 et 2 mm . Graissage avant mise ne place des leviers de commande de vitesse

[ Image ] [ Image ]

La "tour Eiffel" est en place, il ne manque plus que le capot protecteur.

[ Image ]

Pose la dynamo puis branchement du fil 11, resté en attente, qui relie la borne BAT du régulateur à la borne 1 de la barrette R

[ Image ] [ Image ]

Comme la pince à sertir les cosses est sortie, j'en profite pour brancher les fils des avertisseurs . Il me faut d'abord fixer le support de ceux-ci sur la boite de vitesse . Il manque les entretoises de fixation 8 X 12 X 24, car au démontage, j'avais trouvé un empilement d'écrous en lieu et place de ces dernières . Sur une autre boite , j'ai récupéré des entretoises qui n'ont pas les bonnes dimensions, finalement j'en ai refait rapidement à partir de vieilles charnières, pas tout à fait conformes 8 X 14 X 24, mais elles feront l'affaire

[ Image ]

C'est fixé, il reste à brancher

[ Image ] [ Image ]

De peur de l'abîmer lors de l'élingage du moteur , je n'ai pas posé le tube d'arrivée d'huile sur la culasse . On commence par le nettoyer : tringlage avec un fil puis rinçage à l'essence

[ Image ] [ Image ]

On nettoie aussi la vis raccord

[ Image ]

Tous les éléments sont réunis

[ Image ]

Et c'est là que je me rends compte qu'il aurait été plus sage de monter ce tube avant de mettre le moteur en place .Il y a à peine la place pour passer les doigts ! Après bien des contorsions et plusieurs essais avec seulement le tube et la vis, j'ai fini par mener à bien l'opération .

[ Image ]

Avant d'installer le bac à batterie, je souhaite isoler le compartiment moteur de l'habitacle, en fermant l'ouverture derrière la batterie . Je m'inspire d'un procédé trouvé sur le forum GMT . Un morceau de tôle de 10/10 mm, un élément de coulisse de tiroir et une partie de chambre à air . Quelques traits de scie et perçages plus tard .

[ Image ] [ Image ]

Voilà notre ouverture condamnée et de manière parfaitement réversible . Merci à Jacques, alias Madamemoulin du forum GMT pour son idée astucieuse .

[ Image ] [ Image ]

La batterie peut enfin rejoindre son emplacement .

[ Image ]

La batterie étant en place, je peux maintenant la relier au circuit électrique . Les éléments démontés ( au nombre de quatre, car il y avait un relais de démarreur), en fil de section importante mais en très mauvais état .

[ Image ]

La liaison générale à la masse se faisait avec un connecteur particulier, fixé sur le bloc moteur

[ Image ] [ Image ]

Du fil de 50 mm2, mis sous gaine tressée, puis recouvert de ruban toilé

[ Image ] [ Image ]

ET voilà les éléments prêts à poser

[ Image ]

Pour suivre les oscillations du moteur , le câble d'alimentation du démarreur est coudé . Pas facile à faire avec un fil de cette section .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

la suite sur la page 3: ici

retour à la page 1: ici

retour à l'accueil : ici

 

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 26.6 ms