Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Rénovation de l'éclairage et des clignotants

Lorsque j'ai acquis la voiture en 1977, elle était équipée de 2 phares différents et peints au lieu d'être chromés . A l'arrière , se trouvaient 2 feux post 52 . Pour mettre le véhicule en conformité avec la législation , sans doute au début des années 50, des clignotants ont été incorporés dans les ailes avant et dans l'arrière de caisse, comme on peut le voir sur les photos .

[ Image ] [ Image ]

Le but de l'opération est évidemment de retrouver un système d'éclairage et de signalisation fonctionnel et fiable, mais aussi de le rendre plus conforme à une Traction d'avant-guerre . Seul impératif à respecter, relevant d'un choix mûrement réfléchi et totalement assumé : " pas question de toucher à la peinture" . Conséquence du postulat énoncé plus haut, les ailes resteront percés et les clignotants ne changeront pas de place .

On commence avec les clignotants . Les verres sont de marques Marchal. .

[ Image ]

Au vu de ce que j'ai trouvé au démontage, en particulier les soudures, je les soupçonne tout de même d'avoir été "bricolés".

[ Image ] [ Image ]

Dans un premier temps, j'avais envisagé de changer ces feux par des éléments originaux semblables ou par des refabrications . Finalement comme je ne trouvais rien qui me convenait vraiment (dimension inadaptée, trop clinquant,... ), je décidais de les conserver et de les restaurer.Après tout, ils font partie de l'histoire de la voiture, montés depuis plus de 50 ou 60 ans . Ceux de l'avant étaient particulièrement en mauvais état, à l'arrière, il manquait carrément le connecteur électrique , l'intérieur des boitiers avait été grossièrement repeint en blanc .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

L'idée était de conserver les verres et donc les boitiers sur lesquels ils sont encastrés . On peut trouver chez certains revendeurs de pièces détachées ( Dép.....o) des "porte-ampoules" à souder ou sertir qui auraient pu faire l'affaire pour assurer les connexions électriques . Après reflexion, j'optais pour une solution plus rustique , mais sans doute plus pérenne . On peut trouver en bourse d'échanges ce genre de feu

[ Image ]

Il ne restait plus qu'à adapter le feu contemporain dans le boitier du feu ancien .

[ Image ]

Première opération, séparer le porte-ampoules hors d'usage du boitier

[ Image ]

Puis réduction au tour du diamètre du feu axo

[ Image ]

ensuite, le fond du boitier est alésé pour accueillir le nouveau porte-lampe

[ Image ]

Ca commence à prendre forme.

[ Image ] [ Image ]

Les étriers de fixation sont désormais trop courts. Les voilà rallongés

[ Image ] [ Image ]

La circonférence intérieure des boitiers est recouverte de ruban adhésif aluminium ( joint pour isolant réflectif) .

[ Image ] [ Image ]

Pour empêcher les infiltration d'eau , un joint de silicone sous le porte-ampoules .

[ Image ]

Un fil de 1,5 mm2 est soudé sur le plot de contact.

[ Image ]

essai de montage "à blanc".

[ Image ]

Les pièces, avec le joint torique , prêtes à monter.

[ Image ]

C'est en place.

[ Image ]

Le verre est posé, on peut passer à l'avant .

[ Image ] [ Image ]

Les éléments prêts à poser pour l'avant . Sous l'aile gauche, le fil arrive directement de la centrale clignotante : une connexion sera nécessaire sous l'aile .A droite, il y a une barrette de raccordement , la connexion se fera à ce niveau . J'ai refait des étriers de fixation avec une alésage plus large, car ils doivent passer au dessus des protecteurs (capuchons de bougies ) coudés .

[ Image ]

Les fils vont cheminer sous les ailes. Pour les protèger, je me suis procuré de la gaine annelée fendue de 10 mm,plus discrète que la gaine ICTA de 16 mm

[ Image ]

A droite, après avoir soudé un fil de 80 cm de long sur la douille, les éléments protecteurs sont mis en place

[ Image ]

La gaine passe dans le rebord de l'aile ( j'ai percé un petit pour la maintenir en place avec une vis ), puis au dessus du support d'ailes: l'oeil exercé saura voir la partie visible de gaine

[ Image ] [ Image ]

La partie de la gaine débouchant dans le compartiment moteur est recouverte de ruban toilé . Le fil est connecté sur la quatrième borne de la barrette

[ Image ] [ Image ]

A gauche, la connexion se fait à la sortie du boitier

[ Image ] [ Image ]

A gauche aussi, j'ai percé un petit trou de 3 mm dans le rebord de l'aile . Je sais, ce n'est pas bien !

[ Image ]

Le verre est mis en place, c'en est fini pour les clignotants .

[ Image ]

Passons maintenant aux feux arrières . Les feux montés sur la voiture correspondaient aux modèles des années 50 . D'origine sur les voitures de 1938, il y avait un seul feu rond à verre plat , identique à ceux des années 36-37, situé côté gauche . Dans un premier temps, je comptais monter un tel feu , mais se posait alors le problème du côté droit . Pas question, pour d'évidentes raisons de sécurité, de ne rien mettre comme à l'époque, mais il ne me paraissait pas non plus opportun de poser un feu plat en apparent sur l'aile droite . J'ai d'ailleurs pu observer lors des rassemblements de Traction auxquels j'ai assisté ou en parcourant les forums sur internet que les bien peu de berlines de 38 possèdent ces feux plats . Finalement mon choix s'est porté sur des feux , qui si j'en crois certains érudits vikings, dateraient de 1939 . Bien qu'étant conscient de commettre un léger anachronisme, je vais monter ces feux, sachant que ce montage est tout à fait réversible et que si l'envie m'en prend, je pourrais toujours revenir à quelque de plus conforme .

[ Image ]

Il s'agit bien de 2 feux identiques, même si la photo donne l'impression d'un verre plus foncé à droite

[ Image ]

La marque du feu est gravée à l'intérieur

[ Image ]

La fonction "stop" et la fonction "lanterne" sont assurées par 2 ampoules navettes . J'aurais très bien pu restaurer ces 2 feux à l'identique, en améliorant l'isolation des parties conductrices .

[ Image ]

Je préférais , pour des raisons de sécurité, opter pour des feux à led, mis au point par un jeune membre du forum GMT, Romain alias Tracrom11 .

[ Image ]

On commence par mettre le feu en pièces détachées, pour ne garder que le fond .

[ Image ] [ Image ]

Ensuite , l'opération la plus délicate : le perçage des trous des vis de fixation de la platine . En effet, ces feux Neuhaus ont un diamètre intérieur à peine supérieur à celui des platine à leds ( moins de 1 mm de jeu ) , et malgré toutes les précautions prises pendant les mesures, il m'a quand même fallu user de la lime pour ovaliser certains trous, pour arriver à fermer le verre .

[ Image ] [ Image ]

La platine est en place, et elle ne touche pas le verre !

[ Image ]

Démontage de l'ancien feu . L'idée est d'utiliser les perçages existants pour fixer le nouveau feu et amener les fils d'alimentation . Les marques profondes laissées par la partie supérieure de l'ancien cabochon ne seront pas hélas masquées par le nouveau feu . On verra cela plus tard

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Il m'a donc fallu réaliser une patte de fixation, certes un peu rustique, mais cela importe peu, puisqu'elle nest quasiment pas visible . Le feu est maintenant en place

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

La platine était munie de 2 fils d'alimentation : soudure de 2 cosses rondes

[ Image ]

Les fils du faisceau électrique paraissent bien surdimensionnés ( 2,5 mm2) pour la faible intensité exigée par les leds . Mais qui sait, peut-être y aura t il un jour retour aux lampes classiques!

[ Image ]

C'est branché, il ne reste plus qu'à ranger les fils sous la platine !

[ Image ]

A droite c'est fini .

[ Image ]

A gauche, le feu qui équipait la voiture .

[ Image ] [ Image ]

Le démontage du feu laisse apparaître une découpe à la hussarde . Cette fois ci ce n'était pas moi ! .

[ Image ]

Je n'ai pas non plus agrandi le trou de passage des fils, mais son diamètre important me permet de placer une protection efficace autour des fils d'alimentation

[ Image ]

La platine à leds qui sera montée à gauche .

[ Image ] [ Image ]

Le fond su nouveau feu : je dois avouer qu'ici j'ai joué de la lime pour permettre le passage des fils ! .

[ Image ]

Fixation sur la plaque minéralogique .

[ Image ]

Fixation de la plaque sur la caisse . Les fils sont sous étui protecteur

[ Image ] [ Image ]

La platine à leds qui sera montée à gauche .

[ Image ] [ Image ]

C'est fini à gauche aussi.

[ Image ]

Pour l'avant, il ya nettement moins de travail, mais il s'agit pour l'instant de provisoire ( qui sera peut -être appelé à durer ) . J'ai simplement remplacé les feux dépareillés par des Cibié 349 à cuvelage chromés .

[ Image ]

branchement des porte-ampoules .

[ Image ]

La solution est transitoire, car ces phares, acquis sur un site bien connu de vente entre particuliers, présentent quelques défauts : les chromes légèrement ternis présentent des rayures assez visibles , en plus de quelques petits impacts . Le voyant de phare de droite est anachronique . Ci dessous le phare de gauche

[ Image ] [ Image ]

Le phare de droite maintenant . Je suis donc à la recherche d'un cuvelage de Cibié 349 avec voyant en losange plat, sans bosse ou fissure,sachant que j'en ai déjà trouvé un, pour les faire rechromer .

[ Image ] [ Image ]

retour à l'accueil : ici

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 74.58 ms