Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 21 février 2020

Sommaire :

directement vers : page2    

La rénovation d'une direction à boitier"

Jusqu'en mai-juin 1936, les Traction n'étaient pas équipées d'une direction à crémaillère, mais d'une direction à boîtier, qui a d'ailleurs connu elle-même plusieurs évolutions . Il est difficile de montrer une seule photo l'ensemble des éléments de cette direction . Ici , on peut cependant voir l'essentiel .

[ Image ]

L'élément central de cette direction : le boîtier .Il s'agit du montage à double palier, conformément à la date de sortie d'usine de la voiture ( janvier 36 ) .

[ Image ]

Les barres d'accouplement.

[ Image ]

Le relais de direction, fixé sous la tablette .

[ Image ]

La suite de ce document relate la rénovation de ces 3 éléments

1) Le boîtier de direction

Dans le dictionnaire des réparations, je n'ai trouvé aucune donnée concernant la direction à boitier . Sur les différents forums internet que je consulte régulièrement rien ou pas grand chose non plus . J'ai trouvé à Reims, au salon champenois du véhicule de collection, ce petit fascicule. Il n'explicite pas la rénovation d'un boîtier de direction d'une Traction avant, mais comme il y a de nombreux points communs avec celui ci, il constitue une bonne base de travail .

[ Image ]

On trouve aussi des éléments intéressants dans les documents de référence sur la Traction , que sont les ouvrages écrit par P. Denis et N.L. Erpelding et qui constituent , la preuve en est apportée une fois de plus, un complément incontournable du dictionnaire des réparations .

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Le boîtier sur l'établi.

[ Image ]

Comme je ne connaissais pas l'état du boîtier lorsque je l'ai démonté de la voiture et comme c'est une pièce spécifique plutôt rarement proposée à la vente, j'en ai acheté un deuxième dès que l'occasion s'est présentée .

[ Image ]

Le boîtier porte un numéro dont seule une partie reste visible : 6020.. . D'après le catalogue des pièces détachées, il s'agit de 602016/24 , le dernier type, direction à double palier . Le deuxième boîtier porte d'ailleurs la même référence .

[ Image ]

Avant de démonter , je souhaite évaluer la course du levier de direction . Je relève sur une feuille les 2 positions extrêmes du levier

[ Image ] [ Image ]

conclusion : le levier balaye un secteur d'environ 90 ° . La position médiane du levier ( roues droites) est parallèle à l'axe de la vis globique.

[ Image ]

Je mesure aussi le jeu à l'extrémité du levier lorsque celui ci est en position médiane : environ 1,2 mm pour le boîtier de la 7 et 1,3 mm pour le deuxième boîtier .

[ Image ]

Le démontage démarre avec le levier de direction .

[ Image ]

Pour remettre le levier dans sa position originelle au moment du remontage, je fais 2 petites marques avec la Dremel (peu visibles ici en raison du manque de netteté de la photo )

[ Image ]

Le levier tient solidement dans les cannelures . Toutes mes tentatives de le décoller avec un arrache à 2 mors made in RPC tournent à l'échec, les mors ayant tendance à glisser .

[ Image ]

Sans conviction, je ressors le RAB qui n'a pas servi depuis un bon moment . En enlevant un mors , on peut le mettre en prise et à partir de là, c'est difficile de lui résister .

[ Image ]

Le levier est décollé. Tous les éléments décrits dans le catalogue des pièces détachées sont là : le joint, le ressort et la rondelle de 1mm .

[ Image ] [ Image ]

On passe ensuite à l'accouplement souple, ou plutôt à la moitié restante .

[ Image ]

A tout hasard , je fais aussi des répères avant de démonter . Après avoir dévissé la vis de serrage, malgré l'arrosage généreux de dégrippant rien ne bouge .

[ Image ] [ Image ]

Nouvelle tentavive avec l'arrache du bricoleur de base . Cette fois , il remplit son rôle

[ Image ] [ Image ]

On poursuit avec le démontage de l'arbre secteur . Pour cela, il faut démonter le couvercle de carter

[ Image ]

A l'intérieur, l'ensemble est noyé dans la graisse .

[ Image ]

Il suffit de repousser l'arbre secteur vers le haut pour qu'il sorte

[ Image ] [ Image ]

Le joint du couvercle est quasiment intact, il sera réemployé

[ Image ] [ Image ]

On termine le démontage par la vis globique. Démontage du couvercle tôle avant de fermeture de direction .

[ Image ]

Là encore , je note la présence rassurante de graisse visqueuse mais pas du tout figée .

[ Image ]

Une petite poussée vers le haut et ça sort tout seul .

[ Image ] [ Image ]

Le deuxième roulement est resté au fond du boîtier .

[ Image ]

Nettoyage de toutes les pièces avant de réaliser un éclaté des pièces constitutives d'un boîtier à double palier .

[ Image ]

Puis examen minutieux de toutes les pièces . Le galet est en bon d'état pas ou très peu de marques d'usure . On peut le changer en dessertissant l'axe qui le porte

[ Image ] [ Image ]

Même constat au niveau de la vis globique , elle est en très bon état .

[ Image ]

Les butées à rouleaux ( 13 rouleaux )ainsi que les cuvettes associées sont elles aussi en très bon état . Ce n'est pas très étonnant vu les faibles vitesses et les contraintes auxquelles elles sont soumises . La deuxième cuvette n'est pas facile à extraire sans risque de l'abîmer, je l'ai laissée en place .

[ Image ]

Les bagues en bronze du "pied " et du couvercle de carter sont elles aussi dans un état satisfaisant . L'araignée de graissage n'est pas usée et le jeu radial de l'arbre porte-galet dans l'alésage de la bague , sans être optimal , reste à mon sens dans des limites raisonnables .

[ Image ]

Au fond du carter , la cuvette de butée restée en place .

[ Image ]

Le remontage peut commencer . Les butées , enduites de graisse sont mises en place sur la vis globique

[ Image ]

La vis globique doit être remontée sans jeu . Le jeu axial se règle par des cales de papier placées sous le couvercle avant . Les roulements étant à rouleaux coniques, ce réglage supprime aussi le jeu radial . Les joints d'origine font 0,25 mm d'épaisseur, j'en ai refabriqué de diverses épaisseurs : 0,10 0,17 et 0,25 mm .

[ Image ]

Par approches successives , on arrive à un réglage sans jeu perceptible .

[ Image ]

On peut dès lors passer à l'arbre porte-galets . On règle le jeu à l'aide de rondelles d'épaisseur placées en dessous et au dessus de la butée de l'arbre . Les rondelles directement en contact de la butée portent un congé .

[ Image ] [ Image ]

On règle d'abord le jeu latéral de l'arbre , en interposant autant de rondelles d'épaisseur qu'il est nécessaire pour obtenir que l'arbre se manoeuvre , mais durement . Avec le comparateur , on vérifie l'absence de jeu longitudinal .

[ Image ]

Dans un deuxième temps, il faut règler le jeu d'engrènement . Il suffit de passer progressivement des rondelles de dessous par dessus pour descendre l'arbre et obtenir le point où le galet entrera en contact avec la vis globique . Par construction, il existe un point dur qui disparait vers les extrémités .

[ Image ] [ Image ]

J'ai règlé du mieux possible, de telle manière à avoir un jeu nul ( point dur ) au milieu , donc marche en ligne droite, mais pas moyen de faire mieux que 1 mm dans la positions extrêmes

[ Image ]

Sur ma lancée, je démonte le deuxième boitier

[ Image ]

Visiblement il a été démonté à la hussarde de la voiture

[ Image ]

On ne change pas une méthode qui gagne pour le démontage !

[ Image ]

Après nettoyage, une certaine déception : la vis globique est en bien moins bon état que dans le premier boîtier .

[ Image ]

Un peu de peinture avant le remontage définitif

[ Image ]

Puis remontage définitif . Graissage abondant de l'intérieur du boîtier .

[ Image ] [ Image ]

On n'oublie pas de remonter la garniture d'étanchéité du carter .

[ Image ] [ Image ]

Pour finir , on remonte le levier de direction . Gros plan sur le joint du levier et sa cage .

[ Image ] [ Image ]

C'est terminé pour le premier boîtier

[ Image ]

Je remonte aussi, avec le même soin, le deuxième boîtier , même si je sais maintenant qu'il est en moins bon état que le précédent .

[ Image ]

Le boîtier qui sera remonté sur la voiture à gauche et son éventuel remplaçant à droite .

[ Image ]

la suite ici: page2  

retour à l'accueil : ici

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 12.48 ms