Horloge       La traction du Val de Sarre , dernière mise à jour le 01 janvier 1970

Sommaire : page 1   page 3   page 4  

Un moteur "Hy-bride" page2

J'ai choisi de remonter ce moteur, essentiellement dans le but de me faire la main avant de m'attaquer au moteur de 1937 qui équipait ( et qui équipera ) mon véhicule . La réfection complète ,effectuée dans les règles de l'art, d'un moteur est une opération relativement onéreuse :1500 à 2000 euros en faisant l'essentiel des travaux soi même . Comme je ne suis même pas sûr, pour les raisons évoquées page 1, que ce moteur soit à même de fonctionner, il va de soi que je limiterai les dépenses à l'essentiel . Il n'y aura donc ni rectification du vilebrequin, ni remplacement des coussinets ou des chemises-pistons , ... je n'ai d'ailleurs pas encore le recul nécessaire pour apprécier si leur état actuel le justifierait .

Pour ce remontage, j'ai bénéficié de l'expérience de 2 membres du forum GMT qui ont réalisé la restauration complète du moteur de leur véhicule, à savoir André (Deedootetelle) et une fois encore, Gérard V. ( Gégé ) .

On peut retrouver leurs travaux, pour le premier nommé ICI

et pour le second, mais est-il encore besoin de le préciser, ICI

Merci à eux, et à quelques autres du forum de partager leur savoir .

 

Le remontage peut donc commencer

 

On démarre avec la culasse . Après un nettoyage approfondi à la brosse métallique et au dégraisssant, rodage des soupapes

[ Image ]

J'ai procédé au rodage , bien que j'ai lu ici ou là que cette opération n'était qu'un pis-aller , voir

ICI

Les sièges et les portées de soupapes présentant quelques taches de rouille, ce travail n'est peut-être pas superflu

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

Après quelques heures à tourner le rodoir entre les mains, test d'étanchéité : les soupapes en place, sans ressorts, un peu de gasoil dans les chambres de combustion . Tiens , une petite fuite sur l'admission sur le cylindre 1 ou 2 . Il faut remettre l'ouvrage sur le métier

[ Image ]

Ensuite, remplacement du tube à eau, qui était dans un triste état ( voir page précédente ) . Il subsiste des restes du vieux tube sur les portées avant et arrière . Il faut encore gratter un peu

[ Image ] [ Image ]

Le tube neuf à coté de la culasse .

[ Image ]

Le tube a une longueur de 420 mm, alors que la distance hors-tout d'une portée à l'autre n'est que de 413 mm . Le tube dépassant , il pourra être rabattu . J'ai donc entaillé à la scie, sur 3 mm environ, les 2 extrémités, pour faciliter cette opération

[ Image ]

La position des trous du tube a fait débat sur le forum GMT . Finalement le consensus a été trouvé sur une orientation vers le haut , vers les queues de soupapes, avec un angle de 60 ° par rapport à la verticale .

[ Image ]

Le tube est en place .

[ Image ]

Il est rabattu, coté pompe à eau et à l'arrière .

[ Image ] [ Image ]

Dernière étape : remettre en place , à force, la pastille de désablage, enduite d'un peu d'Hermétic .

[ Image ] [ Image ]

Etape suivante, remontage de la rampe de culbuteur : on commence par un nettoyage de l'intérieur de l'axe des culbuteurs . Ce tube est fermé à ses extrémités par une rondelle expansible sertie . Le manuel des réparations préconise de bien nettoyer l'intérieur de cet axe avec un goupillon métallique . Je n'ai pas trouvé le moyen de faire sauter ces rondelles.Après un nettoyage intensif avec de l'essence, j'ai introduit un cable en partie détorsadé par un trou de graissage , pour nettoyer le mieux possible . Au vu de ce qui est sorti, cette dernière opération n'était pas superflue .

[ Image ]

Débouchage des trous de graissage des culbuteurs et du canal d'arrivée d'huile dans le premier support

[ Image ] [ Image ] [ Image ]

On vérifie que toutes les pièces sont présentes

[ Image ]

Il n'y a qu'à suivre l'empilage dans l'ordre .

[ Image ]

Quelques étapes de ce remontage

[ Image ] [ Image ]
[ Image ] [ Image ]

On remonte ensuite les soupapes . Il faut , la soupape , l'entretoise (tôle) des ressorts, le ressort intérieur et le ressort extérieur, la cuvette d'appuis des ressorts, le joint de queue de soupape et les segments d'arrêt .

[ Image ]

La soupape dans son guide,on place l'entretoise (tôle) des ressorts, les ressorts

[ Image ] [ Image ]

On pose la cuvette d'appui sur les ressorts .Pour comprimer les ressorts, comme au démontage , mon compresseur artisanal associé à une cale en bois fait parfaitement l'affaire

[ Image ] [ Image ]

Il ne reste plus qu'à placer le joint de queue de soupape, et les 2 segments, qu'on colle à la graisse pour les maintenir en place ( sur la photo, le segment de droite n'est pas encore en place) . Quelques dizaines de minutes, e les 8soupapes sont en place .

[ Image ] [ Image ]

Il manquait 3 gougeons de fixation des collecteurs sur la culasse . Autant remettre du neuf partout. Le kit vendu par les fournisseurs comprend 7 gougeons . Dans mon cas, avec un collecteur d'échappement 452452 le gougeon central , (le plus petit du kit) vient buter sur le collecteur , je ne l'ai donc pas monté . Le manuel des réparations n'indique pas la valeur du couple de serrage, j'ai donc serré à une valeur qui me paraissait raisonnable 1,5 mkg en prenant soin cependant de mettre un peu de frein filet

[ Image ] [ Image ]

Je resserre les gougeons de fixation de la rampe de culbuteurs( certains s'étaient dévissés au démontage) à 1,2 mkg , avec là aussi du frein filet .

[ Image ]

Je mets provisoirement la rampe en place pour voir si rien ne manque ou si ça ne coince pas quelque part . Au moment de la mise en place définitive , il ne faudra pas oublier les rondelles et la clavette sur les supports de la rampe .

[ Image ] [ Image ]

vers la page 3: ici

retour à l'accueil : ici

© 2010 | page d'accueil | nous contacter | réalisation | 1.98 ms